Economie

Identification

20 mars 2017

Convention tripartite
Convention tripartite État/Unédic/Pôle emploi : des résultats probants
Valérie Noriega
Les Petites Affiches

Le 16 mars 2017, la ministre du travail, de l’emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social a présidé le comité de suivi de la convention tripartite signée entre l’Etat, l’Unédic et Pôle emploi le 18 décembre 2014. L’évaluation à mi-parcours de cette convention, réalisée par l’Inspection générale des finances (IGF) et l’Inspection générale des affaires sociales (IGAS), y a été discutée. Un point a été fait sur les actions mises en œuvre et les résultats obtenus par Pôle emploi dans le cadre de cette convention

L’Inspection générale des finances (IGF) et l’Inspection générale des affaires sociales (IGAS) ont rendu un rapport d’évaluation à mi-parcours de la convention tripartite Etat-Unédic-Pôle emploi (2015-2018).

« Le regard général porté par la mission sur la mise en œuvre, par l’opérateur, des engagements pris dans la convention est nettement positif ». La mission IGF-IGAS note que la continuité des orientations qui ont été définies a permis à Pôle emploi d’engager « rapidement les principales réformes prévues et que les premiers effets sont déjà perceptibles ».

La mission conjointe estime notamment que « la mise en œuvre du nouveau parcours du demandeur d’emploi a permis d’apporter des réponses aux principales difficultés identifiées dans l’accompagnement des demandeurs d’emploi en favorisant un redéploiement effectif de moyens au profit de ceux qui en ont le plus besoin ». Le temps consacré au suivi et à l’accompagnement personnalisé des demandeurs d’emploi a continué d’augmenter en 2016, dépassant l’objectif fixé.

Selon la mission d’évaluation conjointe, l’offre de services aux entreprises, portée désormais par 4300 conseillers dédiés, se traduit par une meilleure visibilité auprès des employeurs et une augmentation de leur satisfaction.

Globalement, la mission d’évaluation note que « des améliorations rapides sont à portée de main pour consolider et amplifier les effets des réformes engagées » comme la poursuite de l’augmentation des effectifs de demandeurs d’emploi en accompagnement intensif, notamment en accompagnement global, une plus forte mobilité entre les différentes modalités d’accompagnement ou l’optimisation de la charge administrative des conseillers entreprises. Les deux dernières années de mise en œuvre de la convention tripartite doivent permettre à Pôle emploi, selon le rapport des deux inspections, de « consolider les acquis et d’apporter les ajustements nécessaires à la pleine réussite des réformes engagées ».

Lors du comité de suivi du 16 mars 2017 présidé par la ministre du travail, de l’emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social, un point a été fait sur les résultats obtenus par Pôle emploi fin 2016 au regard des indicateurs de suivi de la convention tripartite.

Les résultats obtenus sont en nette amélioration, avec 12 indicateurs sur 14 ayant atteint l’objectif fixé.

En termes de retour à l’emploi, entre octobre 2015 et septembre 2016, 3 945 000 demandeurs d’emploi ont trouvé un emploi d’un mois ou plus, en augmentation de 5,8%. En mobilisant plusieurs leviers, tel l’accompagnement intensif ou la formation, Pôle emploi est parvenu à contenir l’augmentation du nombre de chômeurs de longue durée en 2016.

Fin 2016, le taux de satisfaction des demandeurs d’emploi concernant leur suivi s’est établi à 64,1% et les dernières données disponibles montrent que ce taux enregistre une amélioration significative en atteignant 71,3% fin février 2017. L’investissement de Pôle emploi dans le cadre du conseil en évolution professionnelle (CEP), une meilleure promotion des services existants par les conseillers, ainsi que le développement de nouveaux services digitaux doivent contribuer à consolider cette situation en 2017.

La performance de Pôle emploi en matière d’indemnisation continue en parallèle de progresser : plus de 94% de demandeurs d’emploi ont ainsi obtenu leur premier paiement dans les délais en 2016.

Le taux de satisfaction des entreprises concernant le traitement de la dernière opération de recrutement par Pôle emploi a connu quant à lui une augmentation de 6,4 points par rapport à 2015 pour s’établir à 71,3% ; il dépasse l’objectif fixé pour 2016.

Enfin, le taux de satisfaction des demandeurs d’emploi concernant les services numériques proposés par Pôle emploi atteint 87,6% en 2016 : un résultat en hausse de plus de 10 points par rapport à 2015.

En 2017, les perspectives d’actions et d’améliorations pour Pôle emploi consisteront notamment à :
- tirer tous les bénéfices du nouveau parcours du demandeur d’emploi en faisant évoluer les outils et les pratiques des conseillers : plus de temps pour l’accompagnement personnalisé et une personnalisation renforcée du suivi de l’indemnisation ;
- répondre de façon encore plus personnalisée aux besoins des demandeurs d’emploi à travers une dynamique d’amélioration continue sur le conseil en évolution professionnelle (CEP) ;
- poursuivre l’enrichissement des services numériques en lien avec l’action des conseillers et avec une attention particulière pour l’inclusion numérique et l’accessibilité des services à l’ensemble des publics ;
-  approfondir la relation de confiance avec l’ensemble des entreprises sur les territoires, en particulier en personnalisant les services proposés aux PME et TPE.

Lien vers le rapport IGAS-IGF en cliquant ici.

deconnecte