Economie

Identification

15 juin 2017

Dorothée Myriam Kellou,
Dorothée Myriam Kellou, Prix Trace du journalisme d'investigation
Valérie Noriega
Les Petites Affiches

Dorothée Myriam Kellou récompensée pour son enquête sur l’usine Lafarge en Syrie, diffusée sur France 24.

Le Jury du Prix TRACE de journalisme d’investigation (« TRACE Prize For Investigative Reporting »), fondé par TRACE International, un organisme à but non lucratif engagé pour la progression de la transparence commerciale, a décerné le lundi 12 juin à Washington son « TRACE Prize » à Dorothée Myriam Kellou pour son enquête sur le fonctionnement de l’usine Lafarge en Syrie, diffusée sur France 24 et publiée dans le quotidien Le Monde.

Ce prix récompense un journaliste ou réalisateur pour la qualité de sa contribution au journalisme d’investigation au cours de l’année écoulée. « Ce projet restitue avec force, intelligence et subtilité la crise morale des entreprises prises dans la crise syrienne, et plus largement dans toutes les régions en guerre. Cette histoire, documentée avec soin et courage sur différents supports – vidéo, texte, réseaux sociaux et infographie – a suscité une forte mobilisation et des appels à légiférer. Un travail exceptionnel ! » a souligné le Jury.

Suite à la publication dans Le Monde et la diffusion sur France 24 du reportage de Dorothée Myriam Kellou, la justice française a ouvert le 9 juin une enquête pour « financement d’entreprise terroriste » et « mise en danger de la vie d’autrui » confiée aux pôles financier et antiterroriste du parquet de Paris.

Avec ses contenus uniques, sa réactivité toujours plus grande, la force de son réseau de correspondants à travers le monde, France 24 s’est imposée en 10 ans comme l’un des principaux réseaux internationaux d’information. La chaîne offre en trois langues (français, anglais, arabe), sur les cinq continents, une couverture de l’actualité internationale avec un regard universaliste et humaniste. Le travail de ses journalistes est régulièrement primé, à l’image du Prix Albert Londres décerné en 2013 à son grand reporter Roméo Langlois, ou encore le Prix Bayeux-Calvados des correspondants de guerre remis à Matthieu Mabin en 2012.

Photo de Une : Dorothée Myriam Kellou et Alexandra Wrage, présidente et fondatrice de TRACE International

deconnecte