Le point sur les restrict

Le point sur les restrictions à la liberté de circulation et à la liberté d’aller et venir dans le 06 au 23 mars

Par arrêté préfectoral du 22 mars 2020, les déplacements dans les communes du littoral et dans les communes de plus de 10 000 habitants des Alpes-Maritimes ont été interdits de 22 heures à 5 heures du matin. Le point sur ce que vous pouvez ou ne pas faire à ce lundi 23 mars.

Depuis le 17 mars 2020, afin de lutter contre la propagation du virus covid-19, un décret du Premier ministre limite les déplacements aux seules dérogations prévues par ce décret, à savoir les déplacements professionnels, les courses de première nécessité, les soins, des raisons familiales impérieuses, une activité physique limitée ou l’accompagnement d’un animal de compagnie, les convocations policières et judiciaires ainsi que l’exercice d’une mission d’intérêt général.
Face au constat d’un trop grand nombre de manquements, plusieurs maires des Alpes-Maritimes ont pris depuis ce vendredi des arrêtés municipaux dits de "couvre-feu", et d’autres indiquent vouloir en prendre à leur tour. Le préfet des Alpes-Maritimes Bernard GONZALEZ a entrepris samedi soir une consultation des élus, afin d’envisager la possibilité d’un arrêté préfectoral, dans le but d’harmoniser les conditions de cette restriction accrue des déplacements à l’échelle du territoire concerné par ce futur arrêté.
De ces consultations, il apparait que le besoin d’une restriction accrue des déplacements est particulièrement fort dans les secteurs urbains littoraux des Alpes-Maritimes. Aussi l’arrêté préfectoral final du 22 mars 2020 précise que les interdictions horaires et le périmètre.

Couvre-feu de 22h à 5H sauf pour quelques exceptions

Déplacements interdit de 22H à 5H à l’exception
- des déplacements professionnels et domicile-travail sous réserve de détention d’une attestation de déplacement dérogatoire ou d’un justificatif de déplacement professionnel ;
- des déplacements pour motif de santé sous réserve de détention d’une attestation de déplacement dérogatoire ;
- des déplacements pour motif familial impérieux, pour l’assistance des personnes vulnérables ou pour la garde d’enfants sous réserve de détention d’une attestation de déplacement dérogatoire ;
- des déplacements dans le cadre de missions d’intérêt général sur demande de l’administration sous réserve de détention d’une attestation de déplacement dérogatoire ou d’un justificatif de déplacement professionnel.

Ces dispositions sont applicables de ce dimanche 22 mars 2020 à 22 heures jusqu’au 31 mars 2020.

La violation des dispositions de l’arrêté sera punie d’une amende de 135 euros, majorée à 375 euros.

En coordination avec les autorités françaises, la principauté de Monaco a mis en place sur son territoire des dispositions similaires à partir du 22 mars au soir.

Communes concernées par l’arrêté préfectoral n° 2020-195 du 22 mars 2020

• Communes de plus de 10 000 habitants
Nice
Cannes
Antibes
Cagnes-sur- mer
Grasse
Le Cannet
Menton
Saint-Laurent-du-Var
Vallauris
Mandelieu- la-Napoule
Mougins
Vence
Villeneuve-Loubet
Beausoleil
Valbonne
Roquebrune-Cap-Martin
Carros
La Trinité.

• Communes du littoral de moins de 10 000 habitants
Théoule-sur-mer
Villefranche-sur-mer
Saint-Jean-Cap-Ferrat
Beaulieu-sur-mer
Eze
Cap- d’Ail.

Visuel de Une : Restez chez vous de 22h à 5H c’est désormais une obligation sauf cas très précis Illustration DR

deconnecte