Economie

Identification

12 juin 2019

AG FHRT Nice Côte d'Azur
AG FHRT Nice Côte d'Azur : Hôtellerie, faire toujours mieux !
Jean-Michel Chevalier
Les Petites Affiches

La Fédération de l’Hôtellerie de la Restauration et du Tourisme Nice Côte d’Azur a confirmé son ouverture à tous les acteurs du tourisme (hôteliers, restaurateurs, plagistes, exploitants de débits de boissons, brasseries, agences de voyages…) à l’occasion de son assemblée générale.

"Il n’existe qu’un seul et unique éco-système et notre objectif est de rassembler pour créer des synergies commerciales et une dynamique économique au service de notre destination" a rappelé le président Denis Cippolini qui peut compter sur la motivation des trois cent cinquante adhérents de la fédération.

Parmi les nouveaux membres du conseil d’administration figurent Karine MarroGuffanti (Le Grand Balcon), les groupes Canatella (Le Galet, Babbo Moi, La Voglia, La Favola, Di Piu et Villa d’Este) et Vannini (Gigi Tavola, Le Virginie, La Corderie, Paloma Cantine).
"Le tourisme vert est en pleine expansion, nous ne pouvons pas l’ignorer et devons accompagner les communes rurales pour faciliter ce développement" indique Denis Cippolini qui a signé avec les maires ruraux une convention sur l’attractivité des territoires et des vallées (Tinée, Vésubie, Var, Estéron, Roya).

La Fédération va également poursuivre ses efforts en faveur du tourisme d’affaires, secteur où des progrès sont encore possibles puisqu’à certaines périodes de l’année le taux de remplissage des hôtels n’excède pas 50%.
Mais il a aussi été question d’équité entre le secteur traditionnel et les plateformes de type Airbnb. "Nous ne sommes pas contre cette économie participative et collaborative, mais quand on fait du business, il faut que tout le monde soit soumis aux mêmes lois. Sinon, c’est de la concurrence déloyale".
C’est par voie légale que la FHRT Nice Côte d’Azur a réussi à imposer à Airbnb l’obligation du numéro d’enregistrement, ce qui permet à la Métropole de récolter la taxe de séjour. Le 14 mai dernier, un jugement condamnant des propriétaires ne respectant pas la loi, est allé dans le sens d’une meilleure équité.

Photo de Une : Le président Denis Cippolini entouré des adhérents lors de l’assemblée générale. DR JMC

deconnecte