« Marketplace shoppeer »

« Marketplace shoppeer » : Cannes renforce son appui aux commerces avec ce nouvel outil numérique !

Dans le prolongement des actions « Allo courses » et #HelpCommerces déjà mises en œuvre pour soutenir les commerçants et artisans locaux, David Lisnard a présenté ce matin, aux côtés de Sébastien LEROY, « Marketplace shoppeer », un nouvel outil numérique qui recense les commerces et artisans du bassin de vie et met en relation l’offre et la demande locales.

Un outil simple, flexible et évolutif pour (re)consommer local

Créée par la marketing mobile et installée dans la pépinière d’entreprises CréACannes, la « Marketplace shoppeer » est une plateforme digitale de mise en relation entre commerçants et consommateurs.
Disponible sur le site web de chaque municipalité (Cannes, Le Cannet, Mandelieu-la-Napoule, Mougins, et Théoule-sur-Mer), une application mobile sera téléchargeable début juin 2020.

Ce nouvel outil a pour objectifs de :
- lutter contre la pression économique exercée sur les commerçants par la crise du Covid-19 ;
- amorcer la réorganisation et la relance économique des commerces ;
- aider au maintien du chiffre d’affaires des commerçants ;
- inciter les consommateurs du bassin cannois à acheter local et, à partir du déconfinement, à se rendre physiquement dans les magasins afin de soutenir le tissu économique local.

Pour qui ?
Cette Marketplace est ouverte à tous les commerçants et artisans
- Accueille tous les établissements de proximité (restaurants, artisans, TPE, commerces, etc.) ;
- 162 catégories détaillées de recherche, dans 15 grandes familles ;
- 300 commerçants cannois déjà inscrits.

Quels avantages pour les commerçants ?

- bénéficier d’une visibilité digitale avec une adresse, des horaires, une photo et un contact ;
- diriger vers leur site e-commerce ou vers des solutions de livraison (Ubereats, Delivroo, etc.) ;
- proposer des offres promotionnelles avec une durée limitée, annoncer des ouvertures exceptionnelles, tardives, des happy hour, etc., ou simplement l’arrivée de nouveautés ;
- envoyer des offres à ceux qui passent à proximité de leur boutique grâce à un système de géolocalisation ;
- connaître l’impact économique de chaque offre par la fourniture des données des flux de clients.

Quels avantages pour les consommateurs ?
- sélectionner et regrouper les enseignes, les marques et les secteurs qui les intéressent ;
- recevoir régulièrement des informations et offres promotionnelles ;
- être alertés quand ils passent à proximité d’un des magasins présent sur
l’application ;
- relayer leurs bons plans et découvertes sur les réseaux sociaux pour apporter plus de visibilité et donc de chiffre d’affaires potentiel aux commerçants locaux.

« Shoppeer (Re) consommez local », une Marketplace « made in Cannes », élaborée par des startups locales de la Pépinière CréACannesLérins

- Bluebeacon, développeur de la plateforme « Shoppeer »
Blue Beacon, installée à la pépinière d’entreprise CréACannesLérins depuis janvier 2018 et dirigé par Grégory BIONDO, est une société de création de solutions « mobile marketing » autour des technologies IOT et plus
particulièrement les beacons.
Bluebeacon développe des projets sur mesure et des applications dédiées aux établissements de proximité et aux collectivités. L’objectif est de connecter le monde physique au digital.
Le monde du digital a besoin des points de vente physiques et inversement, les commerçants veulent être à présent dans le digital.
- Blue beacon,créateur de la charte graphique de la plateforme « Shoppeer »
Le nom « Shoppeer » vient d’un jeu de mot anglophone Shop Peer que l’on pourrait extrapoler en français : « La boutique que l’on voit », « qui se fait remarquer ».
Le choix anglophone de la marque est voulu car l’application mobile a pour volonté de toucher les consommateurs locaux ET aussi les touristes.
- Le visuel représente un téléphone avec un store pour représenter le commerce. Il s’agit de l’alliance du commerce de proximité (l’approche local) avec le « digital » et les « nouveaux usages numérique » symbolisé par le Smartphone.

Les autres startups partenaires du projet :
Elles sont toutes hébergées à la pépinière d’entreprises CréACannesLérins :
- Brainy Up pour le développement d’application
- Ziosting pour hébergement
- Couleur Velvet pour la communication

Un dispositif qui va se développer en trois temps pour prendre en compte le déconfinement progressif du pays

1) A partir de ce mardi 28 avril 2020, la « Marketplace shoppeer », accessible sur le site web de la Mairie de Cannes, mais également à partir de n’importe quel navigateur Internet, propose une vitrine digitale à tous les commerçants cannois et leur permet d’être visible pendant cette période de confinement, avec, notamment, la mise en avant des possibilités de livraison ou ventes à emporter. Une solution digitale, ouverte à tous les professionnels du commerce, toutes catégories confondues, dont l’offre se veut exhaustive à terme, afin de soutenir tous les commerçants, entreprises, producteurs, artisans, TPE, start up et indépendants du bassin de vie.

2) Dès le 8 mai 2020 : les commerçants qui ne bénéficient pas d’une solution de livraison immédiate, personnelle ou sous-traitée, pourront vendre leurs prestations, produits et services durant la période de confinement, malgré la fermeture de leurs commerces. Les achats seront alors valables à la réouverture du commerce sous la forme de bons d’achats, afin de favoriser et maintenir le chiffre d’affaires des commerçants.

3) Début juin 2020 : afin de fidéliser les consommateurs et d’optimiser l’expérience client comme celle des commerçants, la « Marketplace shoppeer » se décline sous la forme d’une application mobile accessible sur les stores Apple et Android.

Un dispositif flexible au service des commerçants et artisans
Coût pour l’Agglomération Cannes Lérins du développement de la plateforme : 15 480 € ;
Coût pour les commerçants :
- gratuit pendant six mois,
- puis abonnement de 30€/mois avec mise à disposition de balises permettant la géolocalisation des offres.

Visuel de Une DR Agglomération Cannes Pays de Lérins

deconnecte