Tout savoir sur l'OTEC,

Tout savoir sur l’OTEC, l’Opération tranquillité Entreprises et Commerces de la gendarmerie

Afin d’assurer la sécurité des entreprises et commerces implantés partout sur le département, la gendarmerie se mobilise : conseils, accompagnements, aides, surveillances, etc, elle travaille d’arrache-pied pour préparer le déconfinement. Elle a mis en place l’OTEC, une Opération tranquillité Entreprises et Commerces. Pour en bénéficier, il suffit de se signaler auprès de sa brigade.

L’OTEC : Qu’est-ce que c’est ?

L’Opération de tranquillité Entreprises et Commerces est un dispositif mis en place par la gendarmerie des Alpes-Maritimes. Ce dispositif permet aux commerçants et entrepreneurs qui vont bientôt pouvoir rouvrir leur société, mais aussi à ceux qui doivent laisser leur commerce fermé, de bénéficier d’une surveillance quotidienne de leur local, leurs biens ou encore leur activité, que ce soit leur activité physique ou dans le cyber-espace.

- Pour ceux qui ne peuvent pas rouvrir leur entreprise/commerce :

La gendarmerie conseille trois choses : s’assurer que les lieux soient bien fermés à clé. Limiter les stocks dans l’entrepôt et ne laisser aucun argent liquide sur place. Et pour finir, allumer tous les systèmes de protection : éclairage, alarme, vidéosurveillance, etc.

- Pour ceux qui peuvent rouvrir leur entreprise/commerce :

Pour ceux qui peuvent reprendre une activité, il y a quelques mesures à respecter. La gendarmerie donne même quelques conseils pour éviter les problèmes et reprendre en douceur.
D’abord, il est important d’être attentif à son environnement, son entourage, ses clients. Il faut détecter les comportements suspects et se dépêcher de les signaler à la gendarmerie la plus proche.
Surveiller plusieurs fois par semaine le bon fonctionnement de tous ses systèmes de surveillance.
Éviter de stocker ses produits dans le local même, à la vue des clients. Ranger l’argent en arrière-boutique ou en lieu sûr, éviter les amas d’argents dans la caisse.
Essayer, si possible, d’ouvrir et fermer la boutique à plusieurs.
Et rappeler les mesures de sécurité (gestion des alarmes, de l’éclairage, etc) aux employés, car s’ils ferment à plusieurs, il y a moins de risque d’oublis.

La prévention Cyber

Les membres de la gendarmerie tiennent aussi à mettre en garde contre la cybercriminalité. En temps que commerçants, il est très important de faire attention aux cyberattaques, aux escroqueries, ou aux démarcharges directs. Il faut sensibiliser ses collaborateurs. Un point important pour éviter d’être victime d’une escroquerie ou d’une cyberattaque : maîtriser au mieux la communication de son activité et de son entreprise. Il est important de savoir gérer ses réseaux sociaux pour éviter d’attirer l’attention d’un « délinquant ».

Si un entrepreneur ou un commerçant vient à être victime d’une cyberattaque, il doit prévenir au plus vite la gendarmerie.
Pour plus de conseils et d’informations sur le sujet, se rendre surle site internet officiel du gouvernement

De nombreuses actions menées en parallèle 

Le programme OTEC, s’ajoute aux initiatives déjà mises en place comme « l’action de proximité » qui est un contact direct qui se traduit par une surveillance quotidienne réalisée par les patrouilles des brigades territoriales. L’envoi de brochures et infographies de prévention par courriels directs, ou via contacts téléphoniques pour tenir informés les entrepreneurs et commerçants des mesures de sécurité à respecter. Ainsi que les visioconférences organisées dans chaque brigade territoriale, animées par des conseillers techniques de prévention de la malveillance.

La gendarmerie communique beaucoup sur ses réseaux sociaux afin que tout le monde soit informé en temps réel. Il est possible pour les entrepreneurs et les commerçants qui auraient des questions, de contacter les permanences :

Mail : covid19-conseils-entreprises-06@gendarmerie.interieur.fr
Téléphone : 07 89 05 19 94.
Compte Twitter : @06Gendarmerie
Compte Facebook Gendarmerie Alpes-Maritimes

Photo de Une DR

deconnecte