Tech

Identification

2 avril 2019

L'unité de cogénération de
profil
Proposé par Valérie Noriega
Les Petites Affiches

Lancement réussi pour l’unité de cogénération de Schneider Electric, sur son site « Horizon » de Carros. Cette unité permet de produire conjointement de l’électricité et de la chaleur à partir du gaz naturel.

La cogénération c’est quoi ?

Installation performante de production d’électricité et de chaleur, pilotée à distance, qui permet de gérer les problématiques de réseaux électriques et de favoriser l’intégration des Energies Renouvelables sur le réseau électrique.

Comment ça marche ?

Ces systèmes installés dans des logements, des bâtiments publics ou des immeubles de bureaux seront instrumentés et pilotés de façon à pouvoir répondre à des contraintes locales du réseau, sans impact sur le confort thermique des usagers. Ainsi, lorsque la demande en électricité sera forte, les cogénérations pourront augmenter leur production d’électricité pour soulager le réseau. La flexibilité ainsi obtenue est qualifiée de flexibilité gaz/électricité, car elle met en jeu ces deux réseaux d’énergie.

Le site SCHNEIDER ELECTRIC de Carros

Pourquoi la cogénération ?
Fin janvier 2019, Schneider Electric, sur son site « Horizon » de Carros, a finalisé l’installation d‘une unité de cogénération. Cette unité permet de produire conjointement de l’électricité et de la chaleur à partir du gaz naturel.
Cette brique importante du démonstrateur Nice Smart Valley aura pour objectif d’expérimenter la complémentarité des réseaux d’énergie en produisant davantage d’électricité en fonction des besoins du système électrique local, renforçant ainsi la flexibilité énergétique du site Horizon de Schneider Electric.
Engagé dans la transition énergétique, le site de Schneider Electric à Carros est équipé de solutions technologiques en faveur de l’efficacité énergétique, de la réduction de son empreinte environnementale et de la flexibilité énergétique.
Le site utilise la géothermie et dispose de 1 400 m² de panneaux photovoltaïques, auxquels 2 400 m² supplémentaires seront ajoutés cette année en autoconsommation.

Très flexible, la cogénération est une technologie réactive, permettant de répondre à des demandes de flexibilité de l’ordre de la minute. En outre, ce module de cogénération peut produire chaque année jusqu’à 600 MWh d’électricité, soit la production annuelle de 2 500m² de panneaux solaires.
En produisant localement et de façon concomitante chaleur et électricité, la cogénération permet d’économiser 30% d’énergie par rapport à la production séparée d’électricité et de chaleur.

L’installation de ce module de cogénération à gaz, en relais d’une ancienne chaudière traditionnelle, ouvre de nouvelles perspectives pour produire de l’électricité localement et apporter de la flexibilité au réseau électrique local.
Avec cette installation, Schneider Electric devient un acteur sur les marchés locaux de flexibilité électrique, générant un revenu supplémentaire qui améliore la compétitivité du site. Ces nouveaux marchés sont indispensables au développement des énergies renouvelables électriques, notamment photovoltaïques, et au développement de nouveaux usages électriques comme les bornes de recharge pour véhicules électriques.

Pour cette installation chez Schneider Electric, GRDF a développé avec ses partenaires une chaine de communication dédiée et réplicable sur d’autres installations flexibles.
Ce nouveau système d’information est capable de piloter à distance et en automatique le fonctionnement de la cogénération en fonction de l’état du réseau électrique.
Ce développement va bénéficier à toutes les installations similaires, rendant de facto les bâtiments équipés de cogénération « Smart Grid Ready », c’est-à-dire prêts à répondre aux besoins des futurs réseaux énergétiques intelligents. Ce résultat a bénéficié du soutien de la filière énergie de la Côte d’Azur très engagée sur le Smart Grid, animée et fédérée par la Chambre de Commerce et de l’Industrie.
C’est l’objectif de GRDF et de ses partenaires du projet européen InterFlex de mettre au point des installations comme celle inaugurée aujourd’hui et d’accompagner des clients comme Schneider Electric, véritables pionniers, éclaireurs de la transition énergétique.

Il a dit : Jean-Luc CIZEL, Directeur Délégué Territoires PACA GRDF

« Aujourd’hui, les réseaux d’énergies interagissent entre eux, notamment chez les clients industriels comme Schneider Electric, pour développer plus de sécurité d’alimentation et plus d’énergies renouvelables locales. C’est la démonstration qui est faite à Nice dans le cadre du projet européen InterFlex.
Avec Schneider Electric, GRDF a construit une connexion entre le réseau de gaz et le réseau d’électricité. La cogénération inaugurée aujourd’hui, fonctionne au gaz distribué par GRDF et produit de l’électricité qui est injectée sur le réseau d’électricité exploité par Enedis. La particularité de cette cogénération, c’est qu’elle est pilotable à distance lorsque le réseau électrique a besoin de souplesse. Cette souplesse ou flexibilité est nécessaire pour stabiliser le réseau électrique qui doit faire face à de plus en plus de production d’électricité renouvelable intermittente, qu’il est nécessaire de compenser en permanence. Cette « smart cogénération » se présente ici comme le meilleur allié du développement des énergies renouvelables locales. Elle peut fonctionner au gaz renouvelable et produire chaleur et électricité renouvelables pour les besoins du client Schneider Electric, et en plus, elle donne de la flexibilité au réseau d’électricité qui pourra accueillir plus d’électricité renouvelable intermittente localement. Un duo gagnant
 ! »

Elle a dit : Marion BOUTHORS, Directrice du Site Schneider Electric de Carros

«  Schneider Electric, spécialiste de la gestion de l’énergie et des automatismes, est un acteur engagé de la transition énergétique. Sur le Site Horizon de Carros, nous mettons en place des solutions innovantes d’efficacité énergétique, utilisons des technologies pour réduire notre impact environnemental, et participons, par la mise en place d’énergies renouvelables et de systèmes de pilotage intelligents, aux expérimentations de flexibilité énergétique, afin de répondre aux contraintes du réseau électrique. Impliqué dans notre Territoire et l’Ecosystème local, membre du Club Smart Grid, il nous semblait naturel de participer aux expérimentations du programme Nice Smart Valley. Ainsi, nous avons d’une part signé une convention avec EDF pour répondre à des demandes d’effacement au réseau, et nous avons par ailleurs décidé, avec l’accompagnement de GRDF et du bureau d’étude Kléber Daudin, d’investir dans un module de Cogénération, en remplacement d’une ancienne chaudière.
Cette Cogénération vient en complémentarité de la production d’électricité de nos panneaux photovoltaïques (en place et à venir), notamment puisqu’elle va produire de l’électricité en hiver et la nuit.
C’est un levier intéressant de flexibilité dans le cadre du projet, et cela s’intègre dans notre MicroGrid local. Nous sommes maintenant pressés de suivre les résultats dans le temps !
 ».

PNG - 1.2 Mo
"L’inauguration de la cogeneration dans le cadre de Nice Smart Valley chez Schneider Electric à Carros a été une grande journée. Le début d’un partenariat prometteur." Gregory Bertrand Directeur territorial #GRDF #PACA

LE PROJET EUROPEEN INTERFLEX

Sélectionné par la Commission européenne au sein du plus grand programme européen de Recherche et Innovation, Horizon 2020, le projet de Smart Grid InterFlex a officiellement été lancé le 1er Janvier 2017. Le projet associe des fournisseurs d’électricité, des fabricants de matériels et des experts des Smart Grids avec 5 distributeurs d’électricité européens. Pendant trois ans, les 20 partenaires du projet expérimentent de nouvelles formes de flexibilités dans le but d’optimiser le système énergétique à une échelle locale.

Financement de la Commission européenne :
Le budget du projet Interflex s’élève à 22,8 M€, dont 70% sont financés par la Commission Européenne dans le cadre de l’appel à projet Horizon 2020 sous l’accord de financement n°731289.
22% de ce budget est alloué à Nice Smart Valley, ce qui représente 5,1 M€.
20 partenaires mobilisés autour d’InterFlex

Pendant 3 ans, le projet InterFlex associera 20 groupes européens partenaires :
- 5 distributeurs d’électricité : Avacon, CEZ Distribuce, Enexis, E.ON, Enedis
- 1 gestionnaire de réseau de distribution de gaz naturel : GRDF
- 2 fournisseurs d’énergie à grande échelle : EDF et ENGIE
- 2 fournisseurs de solutions IT : GE et Siemens
- 4 fournisseurs d’onduleurs intelligents et de solutions pour smart grids : Schneider Electric, Siemens, Fronius, Socomec
- 3 centres de recherche avec des compétences clés dans le domaine des smart grids et de l’informatique. : AIT, TNO, RWTH
- Un centre de connaissances et d’innovation : ElaadNL
- Une entreprise de conseil impliquée dans le développement du système d’énergie intelligent : Accenture
- 2 PME avec des expertises dans les technologies innovantes dans des systèmes embarqués et industriels : Trialog et Socomec

LE DEMONSTRATEUR NICE SMART VALLEY

C’est l’un des 6 démonstrateurs du projet européen InterFlex.
Nice Smart Valley est un démonstrateur de Smart Grid dont les expérimentations se déroulent sur plusieurs zones géographiques des Alpes-Maritimes.
Le projet est d’une durée de trois ans, de 2017 à 2019, avec une phase de spécifications et de conception, suivie d’une phase d’expérimentation. Le démonstrateur sera abordé sous l’angle technique via les expérimentations terrains, et sous l’angle économique via la mise au point et la simulation de modèles d’affaires.
Le démonstrateur se place dans un contexte de transition énergétique ambitieux, avec une forte pénétration des énergies renouvelables (50%) et des véhicules électriques (cadre de l’appel à projets européen H2020).
Le consortium du démonstrateur est constitué du pilote Enedis et de 5 partenaires industriels : EDF, GRDF, ENGIE, General Electric, Socomec. La Métropole Nice Côte d’Azur est copilote stratégique du démonstrateur.
Le démonstrateur expérimente 3 types de nouveaux services réseaux :
- La gestion de « flexibilités » locales (celui qui concerne principalement GRDF)
- L’autoconsommation collective via du stockage (montagne)
- L’îlotage (iles).
Ce démonstrateur vise à identifier quels sont les modèles d’affaires les plus prometteurs.

POURQUOI GRDF PARTICIPE AU PROJET NICE SMART VALLEY ?

GRDF participe au projet Nice Smart Valley afin de démontrer et d’éprouver la performance technico-économique de solutions de flexibilités gaz/électricité installées sur le réseau de distribution.

Les enjeux pour GRDF sont multiples :
- Concrétiser et démontrer la valeur créée par la complémentarité des réseaux électrique et gazier
- Rendre pilotable par des agrégateurs les solutions smart gas pour leur permettre de participer à des portefeuilles de flexibilité et donner ainsi aux consomm’acteurs gaz les moyens d’accéder aux nouvelles sources de valeur en émergence (marchés / mécanismes de la flexibilité)
- Evaluer, en situation réelle, la performance technico-économique des flexibilités gaz/électricité

La complémentarité des réseaux de gaz et d’électricité : une brique du
Smart Gas Grid (SGG)

Le gaz est indispensable dans le cadre d’un mix énergétique équilibré, fondé sur la complémentarité des énergies.
Les réseaux de gaz et d’électricité deviennent de plus en plus complémentaires, aussi bien à l’amont via le power-to-gas, qu’à l’aval grâce aux flexibilités gaz/électricité mises en oeuvre dans Nice Smart Valley.
Cette complémentarité est une brique des Smart Gas Grid.
Le Smart Gas Grid est défini comme l’application des nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC) au réseau de gaz naturel afin d’en améliorer sa gestion et de rendre de nouveaux services à ses usagers et aux territoires.

Les 4 grands enjeux du SGG sont ainsi :
- Favoriser l’intégration des gaz verts renouvelables comme le biométhane, afin de permettre la transition énergétique des territoires
- Améliorer la performance opérationnelle de la gestion du réseau : les nouvelles données récoltées permettront de disposer d’outils plus efficaces, de faciliter les interventions et d’optimiser le dimensionnement des réseaux
- Permettre la coopération des réseaux et notamment la coopération avec le réseau électrique  :
- à l’amont pour faciliter l’intégration des énergies renouvelables intermittentes à coût maîtrisé grâce à la technologie power-to-gas (conversion d’électricité en gaz)
- à l’aval, en offrant des services de flexibilité de la demande au travers de technologies hybrides gaz/électricité et de production décentralisée d’électricité
- Contribuer à la maîtrise de la demande en énergie et plus généralement à tous les travaux de planification énergétique qui peuvent être mis en place par les territoires  : le déploiement du compteur communicant gaz, ainsi que l’exploitation et la mise à disposition des données de consommation qu’il relèvera, constitue la première brique de cette démarche. Le développement de chaudières connectées, produisant davantage de données, permettra également l’avènement d’un client gaz capable de maîtriser d’avantage sa consommation.

Ainsi : Smart Gas Grids, gaz renouvelables et complémentarité des réseaux de gaz et d’électricité sont une solution performante qui optimise l’équilibre énergie, carbone et coûts.

deconnecte