Monaco : La Smart Mobilit

Monaco : La Smart Mobilité au service des usagers

Ce mercredi, Marie-Pierre Gramaglia, Conseiller de Gouvernement Ministre de l’Équipement, de l’Environnement et de l’Urbanisme (DEEU) et Frédéric Genta, Délégué Interministériel chargé de la Transition Numérique (DITN), recevait la presse afin d’évoquer les récents développements de « la smart mobilité » au service des usagers en Principauté et les futurs outils et moyens développés conjointement par leurs équipes. Ils étaient entourés de Cyril Gomez, Directeur Général du DEEU, coordinateur de la Smart City pour ce Département et de Georges Gambarini, responsable du programme Smart City à la Direction du Développement des Usages Numériques.

Dans son introduction, Marie-Pierre Gramaglia rappelait les ambitions du Gouvernement en matière de mobilité qui vise à réduire le trafic voitures de 20% à l’horizon 2030 : « Avec un objectif visant les 23 000 véhicules/jour en moins, nous retomberions au seuil atteint dans les années 90. Cela passe notamment par la mise en œuvre d’infrastructures comme le renforcement de la desserte ferroviaire, le développement des transports en commun en site propre, le projet de télécabine depuis le futur parking à l’entrée ouest de la Principauté, ainsi que le projet de navette maritime. En même temps nous nous dotons d’outils dont l’ambition est de faciliter les déplacements de chacun dans Monaco, des outils qui personnalisent la mobilité, en fonction du moment, de son envie, de ses contraintes. C’est la pleine liberté du choix de son mode de déplacement ! »

Frédéric Genta s’est félicité de son côté de cette collaboration au service de la réussite de la mobilité. « Le numérique est dans la poche de tous, c’est sa grande force dès qu’i s’agit de toucher l’ensemble de la population, de l’aider à se déplacer et à l’informer en temps réel. C’est pourquoi, dans le cadre du programme #ExtendedMonaco, nous nouons des partenariats stratégiques, aujourd’hui avec CityMapper, demain avec Waze. Cette approche, qui consiste à offrir des solutions de transport personnalisées en temps réel, est triplement bénéfique : elle vous guide et contribue donc à une meilleure qualité de vie, elle vous facilite les transports et elle rend votre déplacement plus agréable à l’image de l’expérience bus améliorée grâce aux nouveaux abris connectés. Les composantes du numérique sont donc venues enrichir les infrastructures d’équipement au service de la population  ».

Des outils et services qui visent l’amélioration continue au profit de la mobilité

- Service de vélo partagé Monabike  : le succès est flagrant avec la refonte du service opéré en juillet (32 stations, 300 vélos électriques). D’ici la fin de
l’année, trois nouvelles stations ouvriront dans les parkings de Beausoleil.

- Mobee, le service auto en free floating lancé en 2014 va être rénové : renouvellement des Twizy début 2020, diversification de l’offre avec la mise à disposition de véhicules électriques 4 portes, changement de la plateforme de gestion permettant un enregistrement immédiat et simplifié depuis un smartphone et enfin mise en service le 7 octobre d’une hotline permanente pour accompagner la clientèle.

- CityMapper, l’application mobile qui facilite et encourage les mobilités douces à Monaco et dans son bassin de vie alentour, permet aux résidents, pendulaires et touristes de consulter plus de 100 000 données de transport propres à tous les modes de transport mais aussi de simuler et comparer des parcours dans et vers Monaco. Son caractère participatif va être développé afin d’associer l’utilisateur à son cadre de vie. L’appli va prochainement évoluer en intégrant les taxis et le train italien Thello qui dessert la Principauté mais pourquoi pas demain indiquer les ascenseurs en panne ou bien les trajets qui permettent d’éviter les escaliers ?

- Dans le même esprit, Monaco va rejoindre au début de l’année prochaine le Waze Citizen Program de la célèbre appli de guidage automobile. La Principauté deviendra ainsi un super administrateur qui pourra encore mieux informer les automobilistes cette fois en leur indiquant les déviations et autres routes barrées.

- Fin annoncée de l’expérience de navette autonome. Elle a cet été transporté autour du Rocher 7 800 passagers et a surtout permis d’anticiper des moyens de smart mobilité pour le futur.
Les 45 abris bus vétustes ont été remplacés par des mobiliers modernes. D’ici fin 2019, la Principauté en comptera 57 dont 33 smart qui intègrent un panneau d’affichage publicitaire numérique une borne tactile, des prises USB, l’accès WIFI gratuit, un panneau sur les horaires des bus de la CAM.

Photo de Une : Marie-Pierre Gramaglia et F.Genta lors de la présentation des actions en faveur de la Smart Mobility © Direction de la communication – Michael Alesi

deconnecte