Un kärcher "peut en (...)

Un kärcher "peut en cacher un autre, è pericoloso"...

Cet article est réservé pendant 15 jours aux abonnés
Les campagnes électorales constituent des moments privilégiés pour faire des promesses qui peuvent être démagogiques : Valérie Pécresse a déjà été mieux inspirée qu’en promettant, la semaine dernière, de "ressortir le Kärcher" pour nettoyer les quartiers en faisant au besoin appel à l’armée (!). Outre le ridicule de cette affirmation, l’expression est d’autant plus mal choisie qu’elle stigmatise toute une population en mettant dans le même sac le bon grain - les familles qui ne demandent qu’à habiter dans le calme et la sécurité - et l’ivraie qui squatte les entrées d’immeubles et les caves pour s’y livrer à des commerces illicites. Avec Nicolas Sarkozy, qui avait déjà promis le même "nettoyage" en 2007... tout en supprimant des milliers de postes de policiers une fois élu, cette promesse de campagne était déjà (...)

Abonnez-vous pour moins de 2€ par mois.
Accédez à tous les articles du site et découvrez de nouveaux services.

deconnecte