Blog

Identification

9 décembre 2011

Dagong sonne l'hallali
Dagong sonne l'hallali
Jean-Jacques Jugie
Les Petites Affiches

Bon, on ne peut pas être partout à la fois pour suivre les affaires du monde. Mais le billettiste ne regrette pas d’avoir zappé l’ouverture du super-hyper-méga-sommet européen à Bruxelles, et d’avoir choisi de camper à Doha. Où il faisait un temps superbe, merci beaucoup. Et où se tenait le Congrès mondial du pétrole. Le sujet nous intéresse bigrement, voyez-vous, pour décider s’il faut ou non échanger notre vieille limousine à essence contre une calèche électrique. Eh bien, l’ami Margerie, qui préside aux destinées de Total et partage avec nous un goût immodéré pour les moustaches ridicules, Christophe de Margerie, donc, a publiquement éventé la martingale gagnante : selon ses calculs et toutes choses égales par ailleurs, chaque jour amène son pain et à bon chat bon rat : la planète aura épuisé ses réserves de pétrole en 2053. Ou peut-être bien après, si affinités. C’est de loin l’information scientifique la plus réjouissante que l’on ait entendue depuis longtemps. Les Cassandre mayanistes peuvent remiser leur calendrier, celui qui arrête de respirer en décembre 2012 : la fin du monde est reportée à 2053. Au plus tôt. Croisons les doigts pour que notre bagnole ne nous lâche pas d’ici là.

Seulement voilà. Pendant que l’on avait le dos tourné, la sournoise agence de notation chinoise en profitait pour nous mordre au mollet : Dagong vient d’enlever un nouveau « A » à la France, pour la rétrograder à A+, dans la catégorie « peut mieux faire, mais c’est mal parti  ». Pourquoi tant de sévérité ? Réponse : notre vitalité serait mollassonne, notre compétitivité déclinante, notre croissance anémiée, notre balance des comptes courants en perdition, notre population vieillissante et notre objectif d’équilibrer les comptes publics en 2016 serait complètement farfelu. Tous ces secrets sont parfaitement avérés, là n’est pas la question ; mais ce n’est pas une raison pour en faire profiter tout le monde. Ce n’est pas non plus très réglo de nous chercher des noises le jour de l’ouverture d’un sommet réputé capital pour l’avenir de l’Europe. Encore que la décision de Dagong ait été reçue par l’Union dans une indifférence méprisante. C’est que les dirigeants de la Communauté sont trop occupés à décoter, ostensiblement ou en catimini, la popularité du projet franco-allemand de modifier les traités. Et de mettre sous curatelle les ministres des Finances nationaux. Si bien que la fin du monde pourrait commencer dès la semaine prochaine. Car si l’Europe a encore du pétrole, elle n’a pas beaucoup d’idées. Enfin, pas beaucoup d’idées pertinentes, s’entend.

La recette du jour

Discipline éducative

Vous venez de réprimander votre grand escogriffe d’adolescent, qui claque ses sous sans retenue et vous laisse des dettes à tous les coins de rue. « Je fais comme toi, sauf que j’ai moins d’argent  » vous a-t-il répondu insolemment. Tentez de conclure avec lui un traité, qui impose des barbelés autour de sa carte bleue. S’il continue de couiner et de protester, abandonnez-le à l’Assistance publique. Et retournez au casino.

Les Petites Affiches vous suggèrent

deconnecte