Histoire de l'eau à (...)

Histoire de l’eau à Cannes : appel à vos archives !

La mairie de Cannes propose en octobre 2020, une exposition sur l’histoire de l’eau à Cannes. Dans cette perspective, le service des archives municipales lance un appel aux habitants pour recueillir des témoignages sur les sources, lavoirs, puits et moulins, citernes et réservoirs, cours d’eau et vallons qui ont marqué le paysage cannois. Des plans d’eau, aujourd’hui disparus, ont existé à la Pointe Croisette, au Riou et vers la Napoule ainsi que des fontaines « jaillissantes ». Dans le souci d’entretenir la mémoire hydraulique de notre ville et l’aventure de l’eau à Cannes, chacun peut ainsi alimenter de ses souvenirs ou photographies d’époque cette exposition sur l’épopée de l’eau, devenue un enjeu planétaire.

L’eau, un enjeu écologique

En Provence, la rareté de l’eau a fait l’objet, pour des romanciers d’envergure, comme Marcel Pagnol ou Jean Giono, d’écrits célèbres autour d’intrigues visant à accaparer cette richesse vitale. L’irrigation, indispensable aux cultures, qu’elles soient horticoles ou maraîchères, a amené nos ancêtres à dériver les cours d’eau. Les Romains ont créé par le passé de larges aqueducs, parfois remarquables comme celui du pont du Gard. Localement, il subsiste un vestige d’aqueduc sur le site de la Bouillide.
La grande chance du territoire cannois est de ne plus manquer d’eau potable, depuis les longs travaux qui ont permis d’alimenter certaines communes du littoral avec les eaux de la Siagne et du Loup, grâce aux aménagements continuels de la collectivité.
Aujourd’hui, à l’heure des changements climatiques, la ressource doit être utilisée judicieusement et les causes de pollution traquées attentivement. La gestion raisonnée des espaces verts est pratiquée à Cannes (choix de végétaux adaptés dans les jardins et gestion des arrosages). À l’initiative de David Lisnard, maire de Cannes et président de l’Agglomération Cannes Lérins, et dans une approche écologique et économique de nos ressources naturelles, la réflexion se poursuit autour d’une expérimentation unique en France qui permettra de réutiliser les eaux usées traitées pour des usages urbains : arrosage des jardins publics, nettoyage des voiries et des véhicules techniques, etc.

Place et Fontaine des îles - Courtesy Mairie de Cannes ©Archives municipales

Comment participer ?

Les personnes qui souhaitent enrichir cette exposition de leurs documents peuvent adresser leurs prêts au service des archives municipales :
 9 avenue Montrose, Cannes ;
 18 rue Docteur Calmette, Cannes.

Photographies ou témoignages familiaux sont les bienvenus pour enrichir les éléments publics autour de ce patrimoine. Vues de fontaines dans les quartiers, dans les jardins privés, preuves d’anciens usages (lavandières), de rites et de pratiques autour de l’eau (petits objets acceptés, ex. : baguettes de sourcier) sont également acceptés.

Renseignements pour le public au 04 89 82 20 60 / 04 89 82 20 70 ou archives@ville-cannes.fr.

BON À SAVOIR

A Cannes, le coût de l’eau potable est 30% moins cher que la moyenne nationale pour une qualité équivalente à celle d’une eau minérale
Depuis 2017, les contribuables cannois bénéficient d’une baisse de -24,5% sur leur facture d’eau. Une diminution significative pour tous les usagers, quel que soit leur niveau de consommation sur une année, grâce aux efforts poussés de David Lisnard, maire de Cannes et président de l’Agglomération Cannes Lérins, pour défendre le pouvoir d’achat des habitants du bassin cannois. Mieux encore, le prix de l’eau est 30% inférieur à celui de la moyenne nationale.
Par ailleurs, la qualité de l’eau qui fait l’objet de contrôles réguliers de la part du délégataire, Suez Eau France, et des services de l’Agence Régionale de Santé (A.R.S.) présente une très bonne qualité bactériologique avec 100% des analyses conformes.

Photo de Une – (détail) Fontaine, au Suquet - Courtesy Mairie de Cannes ©Archives municipales

deconnecte