La communauté d'agglomér

La communauté d’agglomération Cannes Lérins obtient 28 millions de l’État pour de nouveaux aménagements contre les inondations

Après avoir reçu un avis favorable unanime le 12 juin dernier du Comité d’Agrément du Bassin Rhône-Méditerranée, le Programme d’Actions de Prévention des Inondations (PAPI) Cannes Lérins, porté et impulsé par David Lisnard, Maire de Cannes et Président de l’Agglomération Cannes Lérins, représenté par Sébastien Leroy, Maire de Mandelieu-La Napoule, Vice-Président de l’Agglomération Cannes Lérins, a été présenté ce vendredi 3 juillet 2020 à la Commission Mixte Inondation au ministère de la Transition écologique à Paris. Après délibération, cette commission a émis un avis favorable unanime ce qui enclenche un financement de la part de l’État à hauteur de 50% des dépenses, soit 28 millions d’euros HT, au titre de la prévention des risques naturels majeurs.

Pour David Lisnard, Président de l’Agglomération Cannes Lérins : « Notre territoire et ses habitants ont été victimes, il y a bientôt cinq ans, de violentes intempéries et inondations qui ont dramatiquement endeuillé nos communes et généré d’importants dégâts matériels. Nous avons également été confrontés, de façon inédite sur le territoire national, à deux alertes rouges « inondation » à moins d’une semaine d’intervalle en novembre et décembre 2019.
La présentation du Programme d’Actions de Prévention des Inondations de l’Agglomération Cannes Lérins devant les membres de la Commission Mixte Inondation était une étape cruciale dans le processus d’élaboration et de validation de notre stratégie globale de lutte contre ce risque majeur, sur un territoire comme le nôtre exposé aux crues éclair, avec la survenance d’intempéries successives très violentes en termes d’intensité et de soudaineté.
L’engagement financier de l’État aux côtés de l’Agglomération Cannes Lérins est une reconnaissance de la qualité de plusieurs années de travail intensif et va permettre de continuer à mettre en œuvre notre programme de protection de la population
. »

Le PAPI Cannes Lérins est sans conteste le document de planification le plus important initié, porté et mis en œuvre par l’Agglomération Cannes Lérins, qui a été l’une des premières intercommunalités de France à prendre, dès le mois de juin 2016, par anticipation, la compétence de la Gestion des Milieux Aquatiques et de Prévention des Inondations (GEMAPI).
Ce PAPI poursuit un objectif pragmatique et rationnel : réduire au maximum les effets des inondations pour ne plus jamais avoir à déplorer la perte d’êtres humains sur notre bassin de vie, dans le respect de notre environnement et des spécificités naturelles exceptionnelles de notre territoire.

Les trois axes d’intervention majeurs pilotés par l’Agglomération Cannes Lérins

- Inscrire le civisme environnemental au cœur d’une démarche au sein de laquelle chacun, élus, habitants et commerçants, est coproducteur de la prévention des risques majeurs et de la préservation de son environnement, et où mobilisation collective et réactivité individuelle sont essentielles, tout comme l’apprentissage et la diffusion de la culture du risque et des bons gestes.
- Être pilote dans l’alerte et l’accompagnement avec la multiplication des outils d’alerte et de prévention traditionnels et numériques.
-  Être proactif dans la réalisation de travaux d’entretien et de sécurisation des vallons et cours d’eau. L’Agglomération Cannes Lérins fut la première à intégrer la prise en compte du ruissellement urbain dans la prévention du risque inondation.

Le PAPI Cannes Lérins, un outil méthodologique et opérationnel

Pour rappel, le PAPI Cannes Lérins, dont le dépôt du dossier PAPI d’intention a été effectué en août 2016, a été labellisé en avril 2017 puis déposé dans sa version complète auprès des autorités préfectorales en octobre 2019. Il a obtenu du Comité d’Agrément du Bassin Rhône-Méditerranée un avis favorable et unanime le 12 juin 2020.

Ce PAPI a été ainsi pensé, élaboré, méthodiquement planifié, grâce à l’expertise des équipes de l’Agglomération, leur implication et l’accompagnement constructif de partenaires institutionnels, sur un territoire communautaire qui compte 257 km de cours d’eau et vallons dont 70% en domaine privé, particulièrement exposé aux aléas climatiques et au risque inondation (inondations de 2015, 2019, 74 arrêtés de catastrophe naturelle depuis 1982), caractérisé également par un patrimoine écologique et naturel exceptionnel.

Le montant global des dispositifs à déployer sur le territoire est estimé à 153 millions d’euros HT, étalés sur vingt ans sur trois PAPI.
Ce programme opérationnel est l’outil indispensable à la mise en œuvre d’une autre conception de l’aménagement du Territoire, un territoire où préservation de l’Environnement, des Milieux Aquatiques, de la Biodiversité et Prévention des Inondations ne font qu’un, un territoire résilient au sein duquel la Nature dans la Ville est repensée, respectée et pleinement intégrée aux opérations de sécurisation, avec un travail de fond engagé sur la restitution des orientations naturelles des cours d’eau, l’importance de l’apprentissage de la culture du risque chez les plus jeunes, la modernisation de l’alerte etc.

Dans le cadre du premier PAPI, estimé à 56.5 millions d’euros HT sur 6 ans (2021 à 2026), seront établies de nombreuses actions clés telles que :
- la réalisation des diagnostics de vulnérabilité du bâti, dispositif gratuit pour accompagner les riverains des zones à risque dans la protection de leur bien, avec la possibilité d’un financement des travaux jusqu’à 80% ;
- la réalisation d’importants aménagements hydrauliques à Cannes, pour un montant de 23 millions d’euros, à la Frayère, un bassin de ralentissement et de rétention au Carimaï, ainsi que le lancement d’études pour l’aménagement de la Foux aval ;
- la réalisation à Mandelieu-La Napoule, sur le Riou de l’Argentière, pour un montant de 16 millions d’euros, de l’ouvrage des Barnières et des aménagements à l’aval dans la zone de Minelle, du bassin des Thermes et des études pour le recalibrage de la Théoulière, des ouvrages fondamentalement nécessaires ;
- la création d’un bassin de rétention sur la commune de Mougins, pour un montant de 7,3 millions ainsi que des travaux de recalibrage dans les secteurs de la Plaine et du Ferrandou sur les affluents de la Brague ;
- la construction d’un bassin de rétention au Cannet, sur le secteur de la Palestre, pour un montant de 6,1 millions d’euros ainsi que des aménagements hydrauliques sur la petite Frayère et la Foux en amont ;
- l’élaboration de diagnostics des cours d’eau de Théoule-sur-Mer.

Photo de Une : David Lisnard lors de la présentation du 12 juin 2020 à l’issue de laquelle le Comité d’Agrément du Bassin Rhône-Méditerranée a donné un avis favorable unanime au projet de l’agglomération cannois DR Mairie de Cannes

deconnecte