L’entreprise

Identification

11 avril 2019

MAJESTIC SYSTEMS à Vallaur
MAJESTIC SYSTEMS à Vallauris : un savoir-faire français haut de gamme
Pierre BROUARD
Les Petites Affiches

Dans ses ateliers de Vallauris, l’entreprise dirigée par Karine Garchey conçoit sur commande des cabines de douche et des fermetures de hammams et saunas de (très grand) luxe.

Dans un des ateliers de Majestic Systems à Vallauris, la gérante, Karine Garchey, met la main à la pâte. On la surprend en train de travailler avec Philippe Hablot, son associé, et Julien, technicien, sur une porte de douche.

Quelques chiffres

- 15 pays où Majestic Systems est présent.
- 3 500 à 50 000 € le prix d’une porte de hammam.
- 250 m2 de locaux à Vallauris.
- 3 salariés.

La gérante

- Karine Garchey
- Née en Bourgogne en 1971.
- Études : ESC Pau. Spécialiste en management, marketing, communication. - SFR puis France Telecom.
- 2008 : Rachète la Miroiterie Sabl’Art.
- 2016 : Rachète Majestic Systems.
- Vit à Golfe-Juan, un enfant.

On retrouve à son bureau cette diplômée de l’ESC de Pau, spécialiste en management, marketing et communication.

"Après avoir travaillé chez SFR et Orange, j’ai décidé avec mon associé Philippe Hablot, diplômé de l’Institut national polytechnique de Grenoble, de racheter en 2008 la Miroiterie Sabl’Art à Vallauris", raconte Karine Garchey.
Cette miroiterie, spécialisée dans le sablage, est alors cliente de Majestic Systems, une entreprise de fabrication de cabines de douches.
"Majestic Systems, spécialisée dans le haut de gamme, a été créée en 1989 par Anita Warren à Nice, avant de s’installer à Carros puis à Vallauris. Quand Anita Warren a pris sa retraite en 2016, Philippe et moi l’avons rachetée. Mon associé gère plus Sabl’Art et moi Majestic Systems".

Dans ses ateliers vallauriens, Majestic Systems conçoit sur commande des cabines de douche uniques et des fermetures de hammams et saunas.

Une porte de hamman à 50 000 euros

"Nous avons choisi un métier à notre image, poursuit Karine Garchey. Nos produits sont réputés dans le monde pour leur fiabilité et leur esthétique. Nous travaillons dans le luxe, le très haut de gamme, cent pour cent sur-mesure. Le prix d’une porte de hammam peut monter à 50 000 € lorsqu’elle est en or 24 carats. Nous faisons fabriquer nos verres, nos profils et leur traitement (anodisation) en France pratiquement à 100%. Tout est fini, assemblé, testé ici à Vallauris".
Majestic Systems fabrique aussi des générateurs de vapeur : "En général, ces appareils sont souvent victimes de casse. Les nôtres sont chers, mais peuvent être réparés et reconditionnés".

Les clients de cette entreprise ne sont pas des particuliers, mais des distributeurs.

PNG - 193 ko
L’entreprise conçoit également des cabines de douche adaptées aux yachts (Gamme Classique et Transparence. Système adaptable de poignée pour la navigation.) DR

"Ils savent que les délais de livraison sont de dix jours alors que chez nos concurrents ils sont de cinq à six semaines. Nous avons les profils les plus fins du marché, nous faisons des finitions à la demande. Nous sommes présents dans l’hôtellerie (George-V, Bristol, 3.14, Palm-Beach, Hôtel du Castellet) et dans le yachting de luxe".

L’entreprise, qui compte trois salariés - Stéphanie (commercial, devis, suivi clients, commandes), Julien (atelier) et Lydie (internet, réseaux sociaux, communication, marketing) - est aujourd’hui à la recherche d’un commercial.
"Notre objectif est de développer davantage la gamme, de la rendre plus personnalisée, plus luxueuse, avec une solution chrome pour le hammam, ainsi que diversifier les gammes des miroirs".
Enfin, Majestic Systems adhère depuis ses débuts à l’UIMM* (Union des Industries et Métiers de la Métallurgie).

Photo de Une : Karine Garchey et Julien, devant une cabine de douche "made in Vallauris". Pierre Brouard

*L’UIMM
- 190 entreprises adhérentes, plus de 10 000 salariés.
- Une organisation couvrant les Alpes-Maritimes (06), la Corse et des entreprises métallurgiques de la Principauté de Monaco.
- 3,2 milliards d’euros de chiffre d’affaires dont 55% à l’export.
- 79 millions d’euros d’investissement annuel.

deconnecte