Les Petites Affiches des Alpes Maritimes

Identification

11 décembre 2018

Jean-Charles Brisard,
profil
Proposé par Valérie Noriega
Les Petites Affiches

Depuis plusieurs années, la France reste sous la menace terroriste. Face aux enjeux, Jean-Charles Brisard, Président Fondateur du Centre d’analyse du terrorisme, va apporter son expertise à la ville de Nice comme conseiller spécial en charge de la prévention de la radicalisation et de la lutte contre le terrorisme

Dès 2014, sous l’impulsion de Christian Estrosi, Maire de Nice, Président de la Métropole Nice Côte d’Azur, Président délégué de la région Provence- Alpes- Côte d’Azur, la Ville de Nice s’est engagée dans la lutte contre la radicalisation et les discours fondamentalistes.

De nombreuses mesures sont au fil des années venues renforcer le dispositif dans la prévention et la signalisation de la radicalisation. Mis en place par Christian Estrosi, le système d’alerte au sein des services publics de la Ville de Nice, permettant aux personnels des services de la ville de signaler tout comportement jugé suspect aux services de renseignements territoriaux, a été un premier pas efficace qu’il est indispensable de développer et compléter.

De plus, depuis le 13 novembre 2018 et la promulgation de la circulaire dite « Castaner », portant sur l’information des Maires sur les risques de radicalisation islamiste sur leur commune, la lutte contre la radicalisation et le terrorisme est entrée dans une nouvelle ère. Cette circulaire doit permettre aux communes de disposer de nouvelles informations de la part de l’Etat.

C’est pourquoi la Ville de Nice est honorée que Jean-Charles Brisard, Président Fondateur du Centre d’Analyse du Terrorisme (CAT), enseignant à l’Institut d’Etudes Politiques (IEP) de Strasbourg et ancien enquêteur en chef pour le collectif des familles de victimes des attentats du 11 septembre 2001, ait accepté, à titre gracieux, d’apporter son expertise. Jean-Charles Brisard aura pour mission de parfaire et rendre plus efficace encore la stratégie globale de la Ville de Nice en matière de lutte contre les dérives fondamentalistes, de mettre en place un suivi adapté des publics identifiés et ainsi, de mettre en œuvre la circulaire du 13 novembre 2018.

Photo de Une DR

deconnecte