Les bornes d'appels (...)

Les bornes d’appels d’urgence de la ville de Nice ont permis l’arrestation d’un homme pour violence conjugale

Dimanche 5 avril 2020, le système unique en France des bornes d’appels d’urgence de la ville de Nice ont permis l’interpellation d’un individu coupable de violence conjugale sur la voie publique. A 23 heures, le Centre de supervision urbain de la ville de Nice est saisi par un appel provenant de la borne d’appel d’urgence situé sur l’avenue Jean Médecin. Par appel vidéo, un témoin signale des coups de poing portés par un homme sur une femme.

Plusieurs équipages de la police municipale se rendent sur place. A leur arrivée, désigné par des témoins, l’individu se rebelle et tient des propos outrageants à l’encontre des policiers avant d’être interpellé. La victime au sol, choquée est semi-consciente, avant d’être immédiatement conduite par les sapeurs-pompiers au CHU Pasteur. Son pronostic vital n’est pas engagé. L’individu est quant à lui conduit au commissariat d’Auvare, présenté à un officier de police judiciaire pour violences aggravées, rébellion et outrages.

Christian Estrosi, Maire de Nice, Président de la Métropole Nice Côte d’Azur, Président délégué de la région Provence- Alpes- Côte d’Azur : «  Je condamne avec la plus grande fermeté cet acte inqualifiable commis à l’encontre de cette jeune femme sur la voie publique. En réunion hier ​matin, le Procureur de la République m’a signifié une forte hausse des plaintes pour violences conjugales depuis quelques jours, après plus de trois semaines de confinement. C’est inadmissible et je demande les sanctions les plus sévères à l’encontre de leurs auteurs.

J’apporte tout mon soutien à cette jeune femme et demande à mes services de se tenir informer de l’évolution de son état de santé et de sa situation personnelle. Je rappelle que la ville de Nice et son CCAS ont mis en place dès le 31 mars le 04.97.13.49.00 et l’adresse nicefemmes@ccas-nice.fr, un numéro d’urgence pour signaler les situation de violence intrafamilliale. Des places d’hébergements d’urgence pour les femmes victimes de violences ont également été créées. Enfin, des accueils en pharmacie équipée de boutons d’alerte en lien avec la police municipale ont également été mis en place afin de faciliter les remontées d’informations. Je reste extrêmement vigilant sur ce dossier et sur la question des violences intrafamilliales dans cette période difficile que nous traversons.

Une nouvelle fois, les bornes d’appels d’urgence font la démonstration de leur efficacité. Qui sait ce qu’il serait advenu de cette femme sans le courage de ce témoin et cette technologie facile d’utilisation ? Le professionnalisme et la rapidité de notre police municipale sont également à souligner dans ces cas extrêmement difficiles, ou la fermeté contre un individu doit impérativement s’accompagner des gestes de premiers secours pour porter assistance à la victime. »

Visuel de Une : Une des bornes installée par la Mairie (DR Mairie de Nice)

deconnecte