Gestion informelle des conflits : Et vous, le conflit en entreprise, comment le vivez-vous ?


Paroles d’expert


27 juin 2019

Par Yves PERREAULT & Nicolas MARIE-LOUISE, Gest&Com Coaching

Peu de chefs d’entreprises connaissent vraiment les impacts de ces situations sur leurs managers. Le stress, le temps perdu, l’impact psychologique du non respect des échéanciers, les remises en question, la condition physique et mentale qui se détériore, et le désir de quitter le bateau devant des situations qui leur semblent insolubles. Et si les managers avaient fui déjà ?
En effet, la recherche démontre que 80% du temps, les managers faisant face à de situations conflictuelles, ont tendance à faire de l’évitement. Cela n’a rien à voir avec un manque de volonté ou de désir d’intervenir, mais bien par un manque de support du supérieur ou, tout simplement, par manque de savoir-faire.

Nous aimons beaucoup cette définition du mot compétence : comportements, connaissances et habiletés pour effectuer une tâche ou un travail spécifique.
Alors, nous vous posons la question suivante :
"Est-ce que vos managers ont cette compétence indispensable, soit celle de savoir gérer des conflits ?" Et non, cela ne revient pas seulement au personnel des ressources humaines, qui eux doivent, sans l’ombre d’un doute, avoir cette compétence. En passant, est-ce le cas dans votre entreprise ?

Privilégier une gestion humaine des conflits

Un conflit peut être réglé de différentes manières. Il y a des approches coercitives, des approches légales et formelles, et quelques autres.
Et il peut aussi y avoir une approche informelle.
Là où l’humanisme prend tout son sens, là où les besoins identitaires sont respectés et où la collaboration est omniprésente. Et surtout, qui permet de bien saisir à quel point la résistance, qui est une communication entre un individu et son environnement, peut devenir un levier important dans la
recherche des solutions. Les outils de cette approche sont les conversations facilitées, les médiations, les séances de coaching de conflit et les processus de groupes. Bref, de travailler de concert et de façon volontaire avec les
personnes impliquées. Voilà ce dont est fait le monde informel de la gestion des conflits. Et pour devenir un praticien, il faut, comme son nom l’indique, pratiquer. Mais avant tout, recevoir la formation adéquate.
Chaque jour qui passe, des sommes phénoménales d’argent sont perdues à cause des conflits dans les entreprises et les organisations.
Vous en doutez ?
Comment vous comportez-vous quand vous vivez une situation conflictuelle avec un ou une collègue au bureau ? Avec votre conjointe ou conjoint ?
Comment est votre performance au travail, lorsque vous ne faites que ressasser cette situation dans votre tête ? Dans des marchés de plus en plus compétitifs, où les marges de manœuvre sont de plus en plus réduites, avez-vous vraiment le choix de ne pas intervenir dans ces situations conflictuelles ? Est-ce possible de penser que le statu quo arrangera les choses ? Non, dans les situations de conflits, il est faux de prétendre que le temps arrange les
choses ! En fait, c’est tout le contraire. Une situation conflictuelle dont on ne s’occupe pas rapidement, a tendance à se détériorer, avec l’impact que l’on connait dans le milieu de travail.

La productivité des employés est meilleure dans un environnement de travail, où le climat est sain et sans conflits. Si vous faites face à des situations conflictuelles et que vous ne savez plus où donner de la tête, une approche informelle et constructive via un coaching aidera les personnes impliquées, et par extrapolation l’entreprise, à sortir grandies de cette expérience. Car, à trop vouloir jeter de l’ombre sur les conflits, on en oublie la clarté qui rejaillit sur tous lorsqu’ils sont bien gérés.
Et c’est exactement ce que Gest&Com Coaching vous propose : Vous transférez les compétences nécessaires pour mieux gérer vos conflits.


Proposé par Valérie Noriega