L’Union Nationale des Huissiers de Justice lance reprise-eco.fr pour sécuriser la reprise des activités


Droit


23 avril 2020

Une nouvelle plateforme pour aider les chefs d’entreprise à faire face à leurs obligations

Dans le cadre de la reprise économique, les Huissiers de Justice se mobilisent pour sensibiliser les dirigeants, commerçants, maires, responsables d’association ou de collectivités sur l’importance de faire constater les aménagements sanitaires indispensables pour garantir la sécurité de tous.

Le période est inédite et la reprise des activités s’organise mais le monde du 11 mai ne sera plus celui d’avant.

Afin de permettre la continuité ou la réouverture de l’ensemble des activités économiques et sociales du pays, chacun doit faire preuve de responsabilité en veillant au respect scrupuleux des consignes sanitaires afin préserver la sécurité de tous : employés, administrés, clients, fournisseurs, usagers ...

A ce titre, la Ministre du Travail Muriel Pénicaud a rappelé le 29 mars dernier que, dans le cadre de leurs responsabilités les employeurs seront amenés à prouver la réalité de leurs aménagements et obligations afin d’assurer une protection optimale pour tous.

Ces mesures concernent tous les responsables économiques et sociaux, des petits commerces de proximité au secteur industriel en passant par les collectivités publiques.
Les préoccupations de leurs dirigeants et responsables sont nombreuses, très concrètes et tout à fait légitimes comme nous avons pu le constater lors du webinar suivi par près de 200 personnes mercredi 22 avril.

Ces derniers, dont la responsabilité pénale peut être engagée en cas de manquement, doivent naturellement garantir la sécurité de tous, mais également établir la confiance nécessaire à l’instauration d’un climat propice à la reprise des activités du pays.

Dans ce contexte, et interpellée par les études adhérentes à notre réseau, l’Union Nationale des Huissiers de Justice a souhaité répondre à ce besoin d’information avec le site reprise-eco.fr dont l’objectif est d’aider chacun à mesurer les enjeux juridiques de cette reprise, et, le cas échéant, à se protéger en réalisant un constat qui permettra d’attester des aménagements qui auront été pris auprès de l’une des 1700 études réparties sur l’ensemble du territoire.


Valérie Noriega