Ce qu’il faut savoir ce vendredi matin…


Economie


24 avril 2020

-  Les commerces sont durement impactés par la crise. Alors que leur chiffre d’affaires est au mieux en baisse et au pire égal à zéro, comme pour les bars et restaurants, les professionnels concernés viennent d’obtenir une avancée : Jeanne-Marie Prost pour conduire la médiation sur les loyers. En effet, si certains propriétaires ont accepté des reports voire des annulations de loyers, d’autres sont restés droits dans leurs bottes, au risque de provoquer la faillite de leurs locataires. Les seize fédérations du commerce accueillent donc «  avec espoir la prise de fonction de la médiatrice  » et souhaitent que cette nomination permette de travailler dans un état d’esprit constructif pour trouver des solutions collectives à la hauteur des enjeux. L’avenir des 2,6 millions d’emplois et des 400 000 entreprises du commerce en dépend.

-  La startup niçoise « Les agences de Papa  », créée par Frédéric Ibanez et Nicolas Fratini, qui digitalise la transaction immobilière, annonce le recrutement de mille collaborateurs en France (agents commerciaux – chefs de secteur et agents commerciaux en immobilier) pour Paris, Lyon Marseille, Bordeaux, Toulouse, Lille, Montpellier, Nantes, Strasbourg. Elle assure traiter 4 000 mandats de vente avec une commission fixe de 2000 euros quelque soit le bien proposé.

-  La Cour d’appel de Versailles doit trancher aujourd’hui (vendredi) litige entre Amazon et les syndicats, qui dénoncent l’exposition des salariés au coronavirus et font état de pressions contre ceux qui voudraient exercer leur droit de retrait. Le tribunal de Nanterre a ordonné, le 14 avril, à Amazon de se limiter à la livraison des produits essentiels. Le distributeur a depuis suspendu ses activités en France. Dix mille employés sont concernés dans notre pays.

- La French Tech Côte d’Azur est pleinement mobilisée dans la lutte contre le coronavirus. Parmi ses initiatives, celle de la commande de masques de protection et un appel aux dons d’ordinateurs pour aider les élèves et étudiants démunis. Tous renseignements sur strategie@frenchtechcotedazur.fr

- La startup ExactCure développe depuis le 29 Delvalle à Nice, en partenariat avec l’INRIA, un jumeau numérique qui aide le médecin à adapter la bonne dose de médicament en fonction des caractéristiques de chaque patient (âge, poids, maladie chronique). Des simulations en ligne permettent ainsi une approche personnalisée. En moins d’une semaine, ExactCure a fourni à un hôpital marseillais des modélisations de trois molécules utilisées pour lutter contre le coronavirus : le paracétamol, l’hydroxychloroquine et le Lopinavir. Cette startup fait partie du programme French IoT de La Poste qui accompagne les entreprises innovantes et prometteuses.

- AGS Propreté, entreprise basée à St Laurent-du-Var, est spécialisée dans le nettoyage et la désinfection des établissements de restauration. Elle redirige ses activités vers l’hygiène des milieux collectifs et industriels durant cette période pour lutter contre la propagation du Covid-19 et intervient pour la désinfection de locaux, espaces de production, espaces de ventes, grandes surfaces, bureaux, collectivités etc. dans le 06 et 83 en mettant en place un protocole de désinfection des surfaces par voies aériennes qui permet une diffusion de micro-gouttelettes de désinfectant virucide selon les normes EN.

- Pour commencer la journée sur un sourire. Inimitable, incomparable Ségolène Royal, qui sans rigoler a déclaré au sujet de la crise des gilets jaunes que «  la France n’aurait pas subi ça si j’avais été aux responsabilités ». Depuis qu’elle a été virée de son poste d’ambassadrice des pôles (en attendant d’être nommée un jour sur Mars ou Mercure ?), les manchots sont paraît-il inconsolables.


Jean-Michel Chevalier