Les infrastructures, un patrimoine à préserver


Aménagement du territoire


13 mai 2020

Un cri d’alarme par les professionnels des TP.

C’est pourquoi, les professionnels des travaux publics lancent ce cri d’alarme en s’adressant aux décideurs locaux : « N’attendez pas 2023 ou 2024 pour investir ! Car, le premier rebond de l’activité n’est pas attendu avant 2022 » !

3 MILLIARDS DE CHIFFRE D’AFFAIRES

Selon Jean-Jacques Castillon, président de la Fédération BTP du Var : « Dans le Var, la Fédération du BTP regroupe près de 700 entreprises adhérentes pour un effectif de plus de 7 200 personnes. C’est plus du tiers de l’activité du BTP varois. Le Bâtiment et les Travaux Publics, ce sont 3 milliards d’€ de travaux chaque année. Le segment travaux publics représente près de 900 millions d’€ de travaux. Le reste est constitué par l’activité bâtiment ».

Il ajoute : « Il est indispensable de s’intéresser à ce patrimoine qui constitue la richesse et l’avenir des territoires. Et, le Maire est le garant de l’état des infrastructures pour la sécurité de ses administrés, et l’attractivité de son territoires ».

Pourtant, cette commande publique s’est amenuisée au fil des ans. D’un montant de 240 millions d’€ en 2008, elle est passée à 189 millions d’€ en 2019. Or, pour les entrepreneurs du BTP, il faut continuer d’investir, notamment dans l’entretien des ouvrages d’art car un rapport sénatorial a pointé du doigt l’insuffisance d’entretien des ouvrages d’art en France.


Gilles Carvoyeur