Réouverture du Musée des Merveilles et prolongation de l’exposition "Gravures Nomades" jusqu’au 30 septembre


Sorties


22 mai 2020

De quoi ravir les petits et les grands, le Musée de Tende rouvre mais attention sur réservation !

Les visites des collections permanentes seront donc accessibles au public sur réservation.

L’exposition « Gravures Nomades. L’art rupestre de la steppe mongole et sibérienne » est prolongée jusqu’au 30 septembre 2020.

Les horaires d’ouverture sont inchangés :
Du 16 septembre au 15 juin : tous les jours de 10 heures à 17 heures (sauf le mardi)
Du 17 juin au 15 septembre : tous les jours de 10 heures à 18 heures (sauf le mardi)

Les visites sont gratuites et uniquement sur réservation via :
- le site www.mesdemarches06.fr
- par mail : musee-merveilles@departement06.fr
- par téléphone : 04.89.04.57.00

L’équipe du Musée des Merveilles met tout en œuvre pour accueillir les visiteurs en toute sécurité et en toute sérénité : port de masque obligatoire, mise à disposition de gel hydroalcoolique, organisation de la file d’attente, respect des règles de distanciation, mise en place d’un parcours de circulation, limitation du nombre de visiteurs, nettoyage renforcé.

L’exposition « Gravures Nomades. L’art rupestre de la steppe mongole et sibérienne »

Venez découvrir un patrimoine archéologique mongol d’exception
Lors de plusieurs campagnes archéologiques en plein cœur de la Mongolie, sur le site de Tsatsyn Ereg, des dizaines de grands complexes funéraires ont été découverts ainsi qu’une centaine de stèles ornées de cervidés (« pierres à cerfs »), de figures géométriques et d’armes. Ces monuments gravés, réalisés par des peuples nomades sans écriture entre l’âge du Bronze final et l’âge du Fer, demeurent uniques et fascinants.

Partez à l’aventure avec ces peuples nomades protohistoriques dans de lointains et mystérieux territoires : Grâce à des moulages d’exception, des outils multimédia et une scénographie complètement rénovée, l’exposition tente de décrypter les relations entre les objets trouvés dans les fouilles (armes, ornements, vaisselle…) et ceux gravés sur les stèles par les anciens cavaliers mongols.


Valérie Noriega