Aéromodélisme, un plan de reprise fédéral pour les 8 clubs des Alpes-Maritimes


Sport


27 mai 2020

Pour inciter passionnés et néophytes à investir à nouveau les terrains, des mesures fortes sont prises

Un plan de reprise raisonné de l’aéromodélisme

La FFAM regroupe cinq disciplines aériennes (vol libre, vol circulaire, vol radiocommandé, astromodélisme, mini aérostation) pratiquées par environ 22.000 licenciés au sein de 850 structures associatives réparties sur tout le territoire national. La fédération, s’inscrivant dans le strict respect des consignes sanitaires gouvernementales, a élaboré un plan de reprise des activités extérieures afin d’accompagner ses clubs et pratiquants. Particulièrement détaillé, il leur a été adressé afin de les accompagner dans toutes les étapes (Guide de reprise en lien ici).

- Pratique individuelle isolée et encadrement : deux atouts majeurs pour la reprise de l’aéromodélisme
L’aéromodélisme étant essentiellement une activité individuelle, le retour à une pratique raisonnée en extérieur est parfaitement envisageable.

L’appui des encadrants associatifs, détenteurs de titres de formation pour beaucoup, sera une garantie de la transmission et du respect des consignes : gestes barrières (port de masque, lunettes larges ou visières), respect de la distanciation, regroupement inférieur à 10 personnes, déplacement sur le lieu de pratique à moins de 100 km, et de préférence à deux maximum dans un véhicule, consulter en cas de symptômes.
Les liens, étroits, créés depuis des années entre les clubs et les collectivités locales, ont également été un atout dans l’élaboration de ces dispositions. La reprise graduelle sur les terrains de la fédération s’inscrit ainsi étroitement dans la possibilité de renouer avec une activité sportive pour les populations.

La majorité des fédérations sportives françaises a pris la décision de ne pas appliquer de ristournes sur les licences. Mais le confinement, concomitant avec le début de l’activité de la saison 2020, a éloigné les pratiquants des terrains. Les clubs aéromodélistes, piliers de ce sport, sont aujourd’hui fragilisés. La Fédération Française d’AéroModélisme a donc élaboré une dynamique de relance dont bénéficieront tous les pratiquants et les structures, dans un esprit de démarche citoyenne où l’engagement de chacun sera essentiel. Pour inciter passionnés et néophytes à investir à nouveau les terrains, des mesures fortes sont d’ores et déjà actées.

Une opportunité durant l’été 2020 : découvrir l’aéromodélisme

Des passeports « post-Covid », gratuits du 1er juillet au 1er septembre pour les adultes non-licenciés, seront transformés en licence, au tarif « loisir », jusqu’au 31 décembre 2021. Ils ont pour vocation d’inciter le plus grand nombre à découvrir l’aéromodélisme.
L’aéromodélisme est aussi une activité adaptée, aux plus jeunes. Il leur ouvre un espace de créativité et de liberté débouchant sur une autonomie concrète de la pratique. Très présent dans l’environnement scolaire grâce aux conventions liant la FFAM à des écoles et collèges, ce sport offre l’opportunité aux enfants de pratiquer durant l’été, individuellement, une activité de plein air. Pour cela, les passeports scolaires se terminant fin juin seront prorogés jusqu’en septembre. La gratuité des licences cadets et juniors, en 2021, est une autre incitation à venir découvrir les nombreuses disciplines existantes.

Une solidarité mutualisée accrue auprès des clubs

Générateurs de lien social, d’engagement, de compétition, de mixité, les clubs ont été fortement impactés dans leur fonctionnement. Les soutenir dans la reprise de l’activité, dans le contexte douloureux de crise sanitaire que la France vient de vivre, s’inscrit dans l’engagement fédéral.
Très rapidement, les outils de communication nécessaires ont été réalisés par la FFAM pour informer les adhérents. Affiches et stickers auront pour vocation, dans la durée, à sensibiliser et à rappeler gestes barrière et bonnes pratiques. Mais les mesures de distanciation exigées par la pandémie vont aussi nécessiter des agencements inédits. Une aide financière sera donc dédiée afin de soutenir une rapide reprise de l’activité (aménagement de locaux, matériel d’entretien,…). La gratuité des cotisations des clubs versées à la FFAM et aux ligues d’aéromodélisme, pour 2021, dégagera des moyens financiers pouvant être fléchés vers les problématiques induites par le déconfinement. La FFAM effectuera également des dotations de matériel. Fournisseurs et fabricants français seront alors privilégiés afin de contribuer à la reprise économique nationale. Clubs et Ligues seront également incités à s’inscrire dans cette démarche citoyenne.

Les manifestations aéromodélistes sont nombreuses tout au long de l’année. Très sensibilisé à ce volet important au sein de la fédération, le Comité Directeur a décidé de la gratuité des frais d’inscription de compétitions ou rassemblements au calendrier fédéral 2021, ainsi que d’une dotation exceptionnelle de coupes et trophées.

Unis autour d’un nouveau challenge

Sur 2020 et 2021, la FFAM va mobiliser 200.000 € dans ce plan de relance. Outre le budget annuel de 350.000 € dédié aux clubs, la fédération est convaincue de la nécessité de mobiliser toute son énergie et ses ressources pour accompagner ce retour prudent mais volontaire. Après huit semaines de confinement, la reprise des activités conduit à innover. Passée la phase de sécurisation, dirigeants, encadrants et bénévoles auront mis en place toutes les conditions pour revenir aux fondamentaux des entraînements et de la pratique. En dotant ses clubs, en soutenant ses licenciés, en incitant à la découverte de l’aéromodélisme, la FFAM a pour ambition de construire le socle d’une nouvelle dynamique innovante, solidaire, respectueuse des règles, empreinte des valeurs d’entraide, de tolérance et de partage qui font la beauté et la richesse du sport.


Valérie Noriega