La Région Sud, partenaire majeur de l’ovalie en Provence-Alpes-Côte d’Azur


Sport


10 juin 2020

La Région Sud a un Plan Rugby qui permettra d’injecter 4 millions d’euros d’ici 2023.

Le Plan Ambition Rugby, cinq axes pour agir concrètement d’ici la Coupe du Monde 2023

Conçu autour de cinq axes majeurs : le soutien au sport fédéral, la contribution active à l’aménagement du territoire, à sa promotion, à la promotion de la haute performance et de la pratique sportive pour le plus grand nombre, ce Plan unique en France permettra de mobiliser plus de 4 millions d’euros entre 2018 et 2023 :
- Plus de 150 000 euros par an pour soutenir le sport fédéral ;
- Promouvoir le sport de haut niveau en accompagnant les centres de formation et les académies à hauteur de
150 000 euros par an ;
- Plus de 150 000 euros par an mobilisés pour soutenir l’élite régionale ;
- Plus de 110 000 euros par an pour aider les clubs à s’équiper ;
- Près de 100 000 euros consacrés à l’organisation d’événements sportifs.

La Région Sud partenaire du GIP France 2023

Signée lors de la Coupe du Monde de Rugby au Japon en octobre dernier, le partenariat liant la Région Sud et le GIP France 2023, s’inscrit dans la continuité du Plan Ambition Rugby. Ainsi, les villes de Nice et de Marseille accueilleront respectivement quatre et six rencontres, dont deux quarts de finale au Stade Orange Vélodrome. Mais plus encore, la Région Sud accompagnera et soutiendra la candidature des villes qui se porteront volontaire pour servir de camp de base aux équipes de la compétition.

La Région Sud répond présente aux côtés du monde sportif

Dans le cadre de son Plan d’Urgence, de Solidarité et de Relance, la Région Sud a fait le choix de sanctuariser plus de cinq millions d’euros de subventions déjà votées pour le monde sportif, dont plus de 200 000 euros pour le fonctionnement général des clubs. Par ailleurs, les associations sportives, comme les structures plus larges ont pu bénéficier du Fonds COVID-Résistance. Doté de 37 millions d’euros, il permet aux entreprises, comme aux associations de moins de 20 personnes, d’obtenir jusqu’à 10 000 euros de prêts à taux zéro avec un différé de remboursement de 18 mois, leur permettant ainsi d’affronter plus sereinement cette période.


Valérie Noriega