L’emploi intérimaire enregistre un recul historique au 1er trimestre


Economie


16 juin 2020

Point sur l’emploi intérimaire.

La baisse concerne tous les secteurs, mais elle est plus forte dans la construction (-60,5 % après -2,6 %) et l’industrie (-40,7 % après -2,1 %) que dans le tertiaire (-31,0 % après +2,1 %). Sur un an, tous secteurs confondus, l’intérim chute de 41,0 %. En moyenne sur le 1er trimestre 2020, le volume de travail temporaire (mesuré en équivalent emploi à temps plein) se replie également (-5,4 % après +0,1 %), quoique de façon nettement moins marquée : il est mesuré sur l’ensemble du trimestre, alors que l’emploi intérimaire est estimé sur la dernière semaine de mars, très affectée par la crise sanitaire.

La Corse et la Guyane sont les régions où le nombre d’intérimaires employés baisse le moins entre le 4 trimestre 2019 et le 1er trimestre 2020.
A l’inverse, la région Grand-Est, les Hauts-de-France, la Normandie, les Pays de la Loire, le Centre-Val de Loire, la Nouvelle-Aquitaine, l’Occitanie et la région Sud enregistrent un recul du nombre important du nombre d’intérimaires employés sur leurs territoires entre le 4e trimestre 2019 et le 1e trimestre 2020 : la baisse est au-delà de 40 %.


Gilles Carvoyeur