Dans le Var et les Alpes-Maritimes, l’ONF acteur de la prévention des incendies


Santé


29 juin 2020

Les deux départements sont en alerte pour les feux de forêt, l’ONF veille pour limiter les risques

Pour faire face à ces risques, l’office compte un effectif d’environ 2500 personnes sur ces 2 départements, parmi les plus boisés de France. Acteurs de la prévention des risques d’incendie, l’action de l’ONF s’intègre dans le cadre de la politique de l’État pour la DFCI, sous la forme d’une mission d’intérêt général. Les opérations de prévention menées tout au long de l’année (débroussaillement, entretien des ouvrages DFCI…) nécessitent des machines et des compétences spécialisées.

Énergie et compétences

En été, chaque matin, les patrouilles partent pour leur zone de surveillance. Chaque équipe, composée de deux forestiers, la parcourt toute la journée pour sensibiliser le public au risque d’incendie et intervenir sur les départs de feu. Après leur extinction, la majorité des feux sont analysés afin de déterminer leur cause. Chaque année, cette mission nécessite énergie et compétences, avec des postes d’ouvriers forestiers et de saisonniers à pourvoir.

L’agence territoriale Alpes-Maritimes/Var a en charge 250 000 hectares de forêts, dont deux tiers de forêts de collectivités (232 entités) et les forêts de Canjuers pour 35 000 hectares. Cela permet d’alimenter la filière avec 100 000 m3 de bois dont 25 000 par contrats d’approvisionnement.

Pour exercer ses missions, l’ONF Alpes-Maritimes/Var est organisé en 7 unités territoriales. Les services sont implantés sur l’ensemble du territoire, de manière à être au plus proche des espaces naturels et des acteurs locaux, dont 3 sites principaux (Nice, Le Pradet et Draguignan).


Gilles Carvoyeur