INPI : retour sur les dépôts de brevets 2019


Economie


30 juin 2020

En 2019, le nombre de demandes de brevets total a baissé comparé à 2018

Le palmarès des principaux déposants de brevets à l’INPI est aujourd’hui considéré comme une référence. Cela confirme la nécessité et l’importance des actions de sensibilisation à la propriété industrielle. « Cette nouvelle édition montre que les grands groupes dominent largement le palmarès, parce qu’ils ont pleinement intégré la propriété industrielle dans leur stratégie d’innovation, ce qui n’est pas toujours le cas pour les plus petites entreprises, indique Pascal Faure, Directeur général de l’institut, l’INPI a mis en œuvre en 2020 l’ensemble de ces mesures, qui vont considérablement faciliter l’accès à la propriété industrielle, mais également contribuer au renforcement de la robustesse des titres français, afin que l’innovation reste un vecteur essentiel de compétitivité de la France. »

Le top 5 

PSA  : 1 183 demandes de brevets publiés à l’INPI l’année dernière (1 074 en 2018)
Valeo : 1 034 demandes de brevets publiés à l’INPI l’année dernière (1 355 en 2018)
Safran  : 871 demandes de brevets publiés à l’INPI l’année dernière (783 en 2018)
CEA  : 659 demandes de brevets publiés à l’INPI l’année dernière (674 en 2018)
Renault : 426 demandes de brevets publiés à l’INPI l’année dernière (453 en 2018)

Quelques chiffres 

- Plus de 1 000 demandes de brevets publiées sur l’année pour les deux premiers déposants
- 3 entreprises de taille intermédiaire (ETI) figurent dans le top cinq
- Les 50 premiers déposants représentent plus de la moitié des demandes de brevets
- 10 établissements de recherche, d’enseignement supérieur et établissements de l’État font partie du palmarès
- 3 domaines restent les plus représentés : la mécanique avec 40,3 %, l’électronique et l’électricité avec 21 % et la chimie avec 14,4 %
- Safran et le CNRS très actifs dans la collaboration entre chercheurs et industriels

Les évolutions les plus marquantes

La Compagnie Plastic Omnium, qui a publié 58 demandes de brevets en 2018 et qui en a publié 116 l’année dernière. Soit, une augmentation de plus de 100 %
L’entreprise Faurecia, qui a publié 111 demandes de brevets en 2018 et qui en a publié 221 l’année dernière. Soit, une augmentation de près de 100 % (+99,1 %)

Les progressions les plus remarquables (entre la 21e à la 50e place) 

L’entreprise Gaztransport et Technigaz qui connaît une augmentation de plus de 205,3 %
Aktiebolaget SKF qui connaît une augmentation de plus de 171, 4 %
Le Groupe Atos qui connaît une augmentation de plus de 118,8 %
Nissan Motor Co Limited qui connaît une augmentation de plus de 70,8 %
Le Groupe EDF qui connaît une augmentation de plus de 70,0 %
Et l’entreprise Chassis Brakes International qui connaît une augmentation de plus de 68,4 %

L’infographie complète de 2019 CI-DESSOUS


Marion Rolland