Festival des Tragos, c’est parti !


Economie


3 juillet 2020

Un avant-goût au centre ville !

Emmanuel Seignez, président du Festival, mais aussi comédien et metteur en scène, détaille le programme du Festival.

Cet été, la Compagnie de Tragos présente, en plus de deux reprises (« Cochons d’Inde » et « Burlingue »), deux nouvelles créations, à savoir « Les Bonniches », de Daniel Besse, et « L’Épidémie », d’Octave Mirbeau.
« C’est une pièce de 1898, ô combien d’actualité, que nous avons commencé à travailler à l’automne dernier, bien avant le coronavirus ! Puis, avec ma compagnie professionnelle, Lazzissimo, nous avons adapté et mis en scène Don Quichotte ».

UN AVANT-GOUT EN CENTRE-VILLE

Parmi les compagnies invitées, Emmanuel Seignez a programmé des têtes d’affiches, malgré la jauge restreinte qui lui est imposée : « Les Chiche Capon », des clowns modernes et déjantés et Vincent Roca, un jongleur de mots. Et des comédies telles que « Les murs ont des oreilles », « La perruche », « Un week-end sur deux et la moitié des vacances scolaires » , etc.

Cette année, le Festival se déplace en centre-ville avec des saynètes, des sketchs, de la lecture, des parades, contribuant, ainsi, à l’animation de la ville, et au soutien des commerçants.
Côté organisation, la Compagnie de Tragos a longuement travaillé à la gestion des contraintes sanitaires afin de pouvoir accueillir les compagnies comme le public dans des conditions de sécurité optimales.
« Sans doute aurons-nous aurons quelques frustrations, comme les premières parties et la buvette qui n’auront pas lieu dans notre jardin cette année, mais nous aurions pu être beaucoup plus frustrés en cas d’annulation totale », conclut le directeur de la compagnie varoise.


Gilles Carvoyeur