Villeneuve-Loubet s’agace de la baisse de sa dotation de l’État


Economie


9 juillet 2020

Ce qui a permis au maire, Lionnel Luca, de faire quelques commentaires lors du dernier et récent conseil municipal : "Ce que l’État donne aux collectivités pour faire à sa place tout ce qu’il ne fait pas nous a été confirmé : cette année nous toucherons royalement 499 746€. Un chiffre en baisse par rapport aux années précédentes (543 000€ en 2019, 623 000€ en 2018). Pour comparaison, nous touchons moins que Pégomas (7 900 habitants)".

Lionnel Luca considère que cette baisse de DGF est basée sur un paramètre fiscal ("on nous reproche de ne pas faire payer assez d’impôts. Nous sommes donc pénalisés en tant que "mauvais gestionnaires" selon l’état qui, lui, a l’habitude de les augmenter et sur le paramètre du nombre de construction de logements sociaux. "Par un deuxième courrier du Préfet, l’état nous met en garde sur le fait que nous aurions dû construire 524 logements sociaux sur la période 2017/2019" poursuit le maire de Villeneuve-Loubet. Pour lui, ses administrés "seront heureux d’apprendre que nous n’avons pas assez construit de logements. Pour rappel, les deux tiers du territoire villeneuvois sont inconstructibles, il faudrait donc satisfaire aux critères de la loi SRU sur un tiers seulement et sans tenir compte des réalités géographiques ou historiques. Il y a actuellement quatorze opérations de construction en cours sur la commune et cela est encore insuffisant pour le préfet".
La part variable baisse de 3% pour une consommation inférieure à 170m3 et augmente au-delà afin de préserver les ressources en eau.
La commune a deux mois pour faire valoir ses arguments et sera convoquée à une commission.


Jean-Michel Chevalier