Utiles ou futiles, nos infos pour bien démarrer ce mercredi 22 juillet


Economie


22 juillet 2020

-  Touché mais pas coulé : l’Atelier de conception Ikea ouvrira ses 300 mètres carrés dans le centre-ville de Nice, rue Paul-Déroulède, le 1er septembre au lieu du début juillet comme prévu avant le confinement. Une dizaine de collaborateurs y accompagneront les clients dans la conception de leur cuisine et de leurs solutions de rangement. Quant à la très grande surface de la marque suédoise en cours de construction à Saint Isidore, le chantier a pris aussi un peu de retard mais devrait être opérationnel début 2022.

Le premier Atelier de Conception IKEA ouvrira le 1er Septembre dans le centre-ville de @VilledeNice ! Sur rendez-vous, bénéficiez de conseils et d'accompagnement pour concevoir une cuisine ou des solutions de rangement. Hâte de vous y retrouver ! ➡ https://t.co/yNYjsJACiT pic.twitter.com/Gi6WFQEBpy

— IKEA France (@IKEA_France) July 22, 2020

- La mairie de Cannes a installé son poisson pédagogique géant sur la plage Zamenhof, en bordure de la Croisette. Cet outil de prévention s’inscrit en faveur de la protection de l’environnement et de la lutte contre l’incivisme pour sensibiliser tout un chacun à la pollution maritime. Réalisé en interne par le service municipal de la propreté urbaine, ce drôle de poisson métallique est rempli de 2,5 m3 de déchets trouvés lors d’opérations de nettoyage des fonds marins, sur les plages et les enrochements du littoral. Durant cet été, il sera installé sur différentes plages de la commune. En espérant qu’il provoquera une prise de conscience…

- Selon la dernière étude publiée par Cushman & Wakefield, après un premier trimestre hors normes (7,4 milliards d’euros investis), les perspectives d’une année 2020 exceptionnelle en matière d’investissements immobiliers en France ont été balayées par le confinement et le vent d’incertitudes portées par la crise sanitaire. Avec 4 milliards d’euros investis au 2ème trimestre, le bilan demeure néanmoins positif, en baisse de seulement -16% par rapport à 2019 mais en hausse de 34% en comparaison à la moyenne décennale.

- Suite à l’accord sur le plan de relance obtenu à l’arraché, le commissaire européen Thierry Breton a estimé hier que cet effort financier sans précédent va être remboursé sur le très long terme parce que cette crise est inédite, sans créer un impôt pour les Européens. « Ce ne sont pas les Européens qui vont payer, c’est aux frontières qu’on va mettre des taxes permettant d’accéder au marché intérieur » (…), évoquant le numérique, le carbone et le plastique.


Jean-Michel Chevalier