Vos infos de ce lundi 22 mars


Actualités


22 mars 2021

Ikea : à vouloir trop en savoir…

Il fut une époque où Ikea ne s’encombrait pas de principes avant d’embaucher un candidat ou pour en « savoir plus » sur certains membres de son personnel. Pendant des années, le géant suédois a eu recours aux services d’une officine privée pour se renseigner, au besoin en consultant le fichier STIC avec la complicité de policiers. Au terme de huit ans d’investigations, l’enquête a mis au jour un système parfaitement organisé et tout aussi illégal. Le procès de cette affaire s’ouvre aujourd’hui devant le tribunal judiciaire de Versailles. Les policiers risquent jusqu’à 5 ans de prison, les hauts cadres d’Ikea jusqu’à 10 ans, et la société une amende de 3,7 millions.

Arc de Triomphe


Dix personnes âgées de 20 à 42 ans seront jugées aujourd’hui pour le saccage de l’Arc de Triomphe un triste samedi de 2018. Des scènes de guérilla urbaine qui avaient choqué les Français. Problème : la juge d’instruction estime que les principaux auteurs ne seront pas à la barre alors que de nombreux voyous cagoulés avaient investi le monument pour y commettre des dégradations. Le tribunal se donne plusieurs jours pour déterminer le degré d’implication des prévenus.

[À LA UNE À 8H] Dix personnes comparaissent notamment pour "dégradations" et "vols" au tribunal judiciaire de Paris, suite au saccage de l'Arc de Triomphe le 1er décembre 2018 lors d'une manifestation de "gilets jaunes" #AFP 3/5 pic.twitter.com/3GLVs3lw3F

— Agence France-Presse (@afpfr) March 22, 2021

Semaine du droit et de la francophonie

La deuxième édition de la Semaine de la francophonie se déroulera du 22 au 26 mars 2021. L’ensemble des barreaux et des avocats francophones sont invités à la célébrer en organisant une opération commune pour promouvoir le droit dans les collèges et les lycées francophones du monde entier. A l’appel du Conseil national des barreaux, des avocats iront à la rencontre des collégiens et des lycéens et interviendront sur le thème des libertés. Jérôme Gavaudan, récemment élu président du CNB, souhaite que la pédagogie et l’explication du droit, indispensables au bon fonctionnement de notre démocratie, soit l’une des priorités de son mandat.

Sport : soutenir la filière

« Consolider le modèle de solidarité entre le sport professionnel et le monde amateur tout en renforçant la compétitivité des clubs » : telle a été l’ambition défendue par le député Cédric Roussel (LREM, 3ème circonscription des A-M), président du groupe d’étude sur « l’économie du sport », co-auteur d’une proposition de loi adoptée en première lecture à l’Assemblée. « Ce texte doit permettre de contrôler certaines dérives financières et poursuivre, après les 400 millions d’euros déjà engagés par l’Etat, le soutien à l’économie du sport français pour qu’il se relève et dispose de bases plus solides pour développer sa compétitivité à l’échelle européenne  ». A trois ans des Jeux de Paris, il est temps de mettre les bouchées doubles !

Pandémie, hôpitaux et Cour des comptes

Nombre de malades, de lits disponibles, de personnes en réanimation, de décès… La Cour des comptes se montre très critique sur la collecte des informations dans les hôpitaux qui permet ensuite d’orienter la politique sanitaire nationale. Dans son rapport annuel, elle a étudié la réaction des établissements de santé face à la première vague de Covid-19 dans deux régions (France Comté et Nouvelle-Aquitaine) et a relevé de « nombreuses incertitudes ou imprécisions  ». Elle relève que le logiciel utilisé pour recenser les malades est le même que celui qui a été utilisé pour les attentats de 2015 et qu’il est inadapté pour les conséquences de la pandémie. Elle donne en exemple le CHU de Poitiers qui a d’abord déclaré 37 lits de réanimation, puis 53, voire 65. Ce qui, finalement, est en ligne avec la communication brouillonne de l’exécutif depuis un an…

En sursis


Alors que 21 millions de Français sont déjà sous le régime d’un confinement qui ne dit pas son nom, d’autres départements sont en sursis, dont trois dans la région Sud-Paca : le Var, les Bouches-du-Rhône et les Hautes Alpes. Pour les autres, il s’agit de l’Aube, du Doubs, de l’Eure-et-Loir, du Gard, de la Haute-Savoie, de l’Yonne, du Rhône, de la Moselle, de la Nièvre, de l’Orne, des Pyrénées-Orientales et du Territoire de Belfort.

 


Jean-Michel Chevalier