Evoluflor lève 1 million d’euros pour digitaliser les artisans fleuristes et défendre leurs valeurs !


Finance


29 avril 2021

Evoluflor SAS basée à Sophia Antipolis (06), vient de lever un total de 1 million d’euros, en capital auprès de ses clients et d’investisseurs, sur une plateforme de crowdfunding ainsi qu’en prêts bancaires auprès de BPI et de Région Sud Investissement.

C’est le résultat d’une démarche initiée depuis plus d’un an avec une approche inhabituelle dans le financement des start-ups. Mais qui a déjà permis une première accélération avant même la réception de l’intégralité des fonds. Evoluflor est passée de 3 à 17 salariés, de 200 à 500 clients, d’un chiffre d’affaires mensuel de 10 000 à 50 000 € et a déjà mis en opération une première version de l’outil métier des artisans – objet de la levée de fonds - pour lequel les fleuristes parlent de révolution. « La crise du covid a provoqué chez moi un déclic, il fallait réagir, j’ai donc sauté sur la proposition d’Evoluflor pour mettre en place leur solution. Je la considère maintenant comme mon troisième magasin intégré aux magasins physiques, j’en ai deux dans la rue et un sur internet. » explique Dirk Sanders fleuriste à Marseille (13).

Qu’est-ce que le projet Evoluflor objet de cette première levée de fonds ?

C’est la première étape critique du projet E*volution porté par la dirigeante Béatrice Caula.
Evoluflor règle le problème des commerçants qui ont du mal à se digitaliser en leur permettant de renforcer le lien direct avec leurs clients tout en gardant leurs marges et surtout leur autonomie. Il apporte aussi une solution immédiate et concrète aux consommateurs qui peuvent consommer 24h/24, 7j/7, des produits qui ancrent la richesse localement et donnent à l’achat une valeur de lien social, de proximité et de développement durable.
« Evoluflor va aller plus loin et veut aller plus loin qu’un simple logiciel de caisse, nous avons et aurons de nouveaux services et de nouveaux modes de fonctionnement. Ceux qui viennent de nous être livrés font déjà évoluer le commerce et notre métier  » Eléonore Laveau, fleuriste à Perrignier (74)

Pour quel usage des fonds ?

Après plus d’une année de crise COVID, il y a urgence à aider les artisans à mieux s’organiser commercialement et en gestion de leurs magasins. A l’instar de l’effort de prise de contact et formation consenti par Evoluflor pour déployer gratuitement plus de 300 sites de vente en ligne lors du premier confinement, la moitié des fonds sera consacrée à contacter les 13 000 fleuristes français pour leur présenter les solutions Evoluflor.
L’autre partie des fonds sera consacrée à l’accélération du développement technique de l’outil en co-construction avec la communauté des artisans, clients ou non, tel que cela a été fait pour la première version déjà disponible aujourd’hui.

A qui s’adresse E*volution ?

Dès aujourd’hui au consommateur final, par l’amélioration concrète de la qualité de services qui lui est rendue lors de son achat. Aussi, pour les consommateurs qui y sont sensibles, par le fait de redonner du sens à leurs dépenses en relocalisant la richesse en bas de chez eux tout en (re)tissant du lien social physique et digital avec leurs commerçants.
A ce jour, aux artisans fleuristes seulement. En particulier à ceux qui souhaitent améliorer leur qualité de vie par une meilleure gestion de leur commerce et qui veulent reprendre la maitrise de leur vitrine digitale pour enfin disposer de vrais leviers d’actions qui les aident à faire revenir les clients dans leur commerce.
Bientôt à l’ensemble des artisans et commerçants qui partagent ces mêmes préoccupations.
Demain aux investisseurs sociaux et solidaires ancrés dans des valeurs éthiques et qui ont compris que la performance de leur investissement pouvait également passer par des nouveaux modèles au moins aussi performants et moins risqués. Bien qu’ils soient hors de leurs méthodes habituelles d’analyse et de valorisation. Car E*volution aura besoin, à court terme, de capitaux compatibles aux valeurs défendues par la dirigeante d’Evoluflor pour exécuter son plan stratégique afin de se déployer à l’international et sur d’autres métiers que celui des fleuristes.

Pour toute information complémentaire contacter Béatrice Caula, Présidente de Evoluflor Tel : 06 20 45 33 88 / Mail : beatrice.caula@evoluflor.fr


Valérie Noriega