Vos infos de ce jeudi 17 juin


Economie


17 juin 2021

Masques, couvre-feu : assouplissements


C’était dans l’air, depuis le week-end dernier et le besoin des gens de se retrouver pour des soirées : hier, à l’issue du conseil des ministres, Jean Castex a annoncé que le port du masque ne serait plus obligatoire en extérieur à partir de jeudi. Il demeure cependant de rigueur dans les lieux fermés recevant du public (transports, bureaux, bars etc.). Le couvre-feu, fixé à 23 heures, sera levé à partir de dimanche. Olivier Véran, qui plaidait en début de semaine pour la prudence et le maintien des mesures jusqu’au 30 juin, n’a pas été entendu.

Juré « bavard » condamné


Dix mois de prison avec sursis pour le juré trop bavard qui, sur Snapchat, avait révélé le verdict d’un procès de la cour d’assises de Bobigny. Le jeune homme de 25 ans avait communiqué sur le réseau social alors même que le président était encore en train de rédiger le verdict. Une annonce qui avait provoqué des remous dans l’assistance. Et deux ans de prison ferme pour les deux hommes qui ont « influencé » le juré à briser le silence de règle, tout comme la confidentialité des débats.

La fin du « quoi qu’il en coûte »

Le « quoi qu’il en coûte », c’est bientôt fini. Dans un rapport remis au président, la Cour des comptes recommande cinq grands chantiers à réaliser pour rétablir les comptes et alléger la dette des comptes publics : les retraites, l’assurance-maladie, les minima sociaux, la politique de l’emploi et celle du logement. « Quelles que soient les perspectives de croissance en sortie de crise, la crise sanitaire laissera des marques durables sur l’économie française et les finances publiques » insiste le rapport, et les Français devront faire des efforts.

Les médecins du travail sur le pont


Le décret n°2021-24 du 13 janvier élargit temporairement le périmètre de compétence des médecins du travail. Jusqu’au 1er aout 2021, en plus de leurs prérogatives habituelles, ils peuvent prescrire ou renouveler un arrêt de travail en cas d’infection ou de suspicion d’infection d’un salarié à la COVID-19, établir un certificat d’isolement pour les salariés vulnérables susceptibles de développer une forme grave d’infection à la COVID-19 en vue de leur placement en activité partielle, effectuer des tests de dépistage de COVID-19. Ils peuvent aussi, avec les infirmiers du travail, vacciner les salariés volontaires sans engendrer de charge financière supplémentaire pour l’employeur.

Le foot allemand a le mors aux dents


Sachez que l’on peut « grignoter un peu  » le footballeur Paul Pogba sans craindre les foudres de l’UEFA. Aucune poursuite disciplinaire ne sera engagée contre le défenseur allemand Antonio Rüdiger, qui avait promis de « jouer sale » ( !), et que le milieu de terrain français accuse de l’avoir mordu. Le joueur de la mannshaft a paraît-il regretté son geste. Il a manifestement été à l’école de Schumacher, le gardien de l’équipe de RFA qui blessa gravement Battiston en 1984, sans même écoper d’un carton rouge. Il en faut plus que ça pour troubler l’UEFA…


Jean-Michel Chevalier