Conférence LADIE : “Menaces spatiales contemporaines et négociations internationales”


Droit


21 novembre 2022

La compétition entre grandes puissances tend à s’installer aussi dans l’espace

Dans le cadre de la chaire Jean Monnet « Union européenne et gestion des crises » et de la chaire UNESCO « Paix et développement par le droit » (P2D) le Laboratoire de droit international et européen (LADIE UPR 7414) organise une conférence sur le thème : “Menaces spatiales contemporaines et négociations internationales”.

La conférence sera animée par Jean-Marc LAURENT, Général de corps aérien (2S), responsable exécutif de la Chaire Défense et Aérospatial, Fondation Bordeaux Université, IEP de Bordeaux et Chloé DUFFORT, Doctorante en droit public, chargée de recherche auprès de la Chaire Défense et Aérospatial, Fondation Bordeaux Université, IEP de Bordeaux

La compétition entre grandes puissances n’est plus cantonnée aux aires géographiques traditionnelles (terre, mer, air) et tend désormais à s’installer durablement dans des espaces qui ne constituaient pas, jusqu’alors, des théâtres d’opposition majeurs.
Il en est ainsi de l’espace extra-atmosphérique dont l’accès devient de plus en plus aisé à un nombre de plus en plus grand d’Etats qui, pour certains, l’envisagent comme une source de puissance stratégique voire militaire et non plus seulement comme une opportunité pacifique d’usages. En outre, les extraordinaires innovations technologiques, récentes ou en devenir, laissent craindre qu’elles puissent aussi servir de leviers de domination spatiale à des fins agressives.
A cet égard, le conflit armé qui oppose la Fédération de Russie à l’Ukraine démontre que l’espace constitue désormais un milieu opérationnel qui modélise cette guerre d’une façon spécifique. De la menace de frappes russes contre des satellites qualifiés de « cibles légitimes de représailles », à l’utilisation de la constellation Starlink à des fins de communication et de liaisons de commandement par l’Ukraine, l’espace extra-atmosphérique est au cœur des rapports de force entre belligérants. Cette crise montre aussi que le droit des conflits armés n’a pas été conçu pour ce milieu et qu’il convient aujourd’hui de se poser les questions de son applicabilité et de son application. Les réflexions sont en cours aux Nations Unies et dans l’Union européenne.

Face à ce constat, la conférence organisée par le LADIE proposera d’éclairer l’environnement stratégique de la conflictualité spatiale et les perspectives contemporaines de négociations de nouveaux accords ou, à défaut, de nouvelles règles de comportement responsable pour la réduction des menaces (menées notamment dans le cadre de l’application de la résolution 76/231 de l’Assemblée générale des Nations Unies) destinés à répondre aux insuffisances du droit positif.

Rendez-vous le Jeudi 1er décembre, 9h>12h
Campus Trotabas - Amphithéâtre Bonnecarrère*

Ou Lien Zoom sur demande à : ladie@univ-cotedazur.fr


Valérie Noriega