Le tri progresse en (...)

Le tri progresse en Région Sud : +7,4% d’emballages légers triés en 2018

Toutefois, avec +7,4% d’emballages légers(1) triés cette année, la région s’inscrit dans une dynamique positive. Les efforts et investissements menés par Citeo et les collectivités dans le cadre du Plan de performance des territoires ainsi que l’engagement de Citeo à répondre, de manière concrète, aux idées reçues sur le tri et le recyclage, accompagnent cette dynamique.

Le tri progresse au niveau régional malgré des disparités entre les matériaux

En 2018, le geste de tri des 5 millions d’habitants de la Région Sud a permis de recycler plus de 178 000 tonnes d’emballages (+2,8% par rapport à 2017). Ces performances sont en hausse, malgré des disparités entre les matériaux et un retard important sur les performances nationales. Le tri des emballages légers est à la hausse avec +7,4 % par rapport à 2017, une dynamique qui s’explique notamment par la mise en place progressive de l’extension des consignes de tri à tous les emballages en plastique. Le tri du verre progresse aussi, plus lentement, avec +0,2 % en 2018. La consommation des papiers baisse et son tri marque, en conséquence, un recul de 2,7%.

Les leviers de l’amélioration des performances en Région Sud :

- La simplification du geste de tri
En Région Sud, avec l’accompagnement de Citeo, l’extension des consignes de tri à tous les emballages sans exception, continue d’être déployée pour un geste de tri plus simple, qui ne laisse pas la place au doute. À ce jour, la moitié des habitants du territoire peut trier l’ensemble des emballages en plastique, les bouteilles et flacons, mais aussi les films, sacs, pots et barquettes, ce qui explique, notamment, la nette hausse des tonnes d’emballages légers triés entre 2017 et 2018.

- L’amélioration et l’optimisation du dispositif de collecte
Afin de rendre le tri toujours plus accessible à des coûts maîtrisés, plusieurs actions d’amélioration et d’optimisation du dispositif sont menées.

A titre d’exemple, l’ensemble du département des Alpes-de-Haute-Provence (04) a reçu le soutien de Citeo dans son projet d’optimisation et de densification des points d’apport volontaire. L’augmentation des tonnes collectées est déjà effective (+10% d’augmentation sur les emballages entre les 1es semestres 2018 et 2019).
Dans le Vaucluse (84) à Orange (CCPRO), le déploiement d’une collecte robotisée a permis d’optimiser la gestion des tournées et de maitriser les coûts. Le déploiement de points de tri de proximité qui regroupent tous les flux permet l’augmentation des emballages et papiers collectés (+50% entre les 1es semestres 2018 et 2019) et une baisse de la quantité d’ordures ménagères collectées et traitées (-10%).

- La mobilisation des habitants permanents et saisonniers

Avec 5 millions d’habitants, 3 grandes métropoles côtières et la visite de 31 millions de touristes chaque année, la région Sud est au cœur des enjeux de mobilisation.
A Marseille, Citeo a expérimenté depuis 2018, la mise en place de bacs de tri sur les plages urbaines. Couplée à des campagnes de sensibilisation des usagers, cette initiative a permis de collecter 37 tonnes d’emballages sur deux saisons estivales. Le déploiement de ces dispositifs s’adresse également à la population touristique, encouragée à effectuer le geste de tri en tout lieu, et dont la mobilisation a un impact significatif sur les performances.
A Nice, le projet « Oui au tri 3.0 solidaire  » lancé par Citeo, en juin dernier, en partenariat avec la Métropole Nice Côte d’Azur et la start-up Uzer, vise à démontrer l’intérêt d’un dispositif innovant, particulièrement en milieu urbain dense, pour développer l’écogeste et améliorer les connaissances globales des citoyens sur le tri.

- L’innovation au service de l’économie circulaire

En parallèle de ses appels à projet en R&D pour améliorer l’écoconception, la collecte, le recyclage et le réemploi, Citeo mène un travail permanent de détection et d’accompagnement de start-up porteuses de solutions aux services de l’économie circulaire. Par exemple, l’entreprise Terradona, basée en région Provence-Alpes-Côte d’Azur (Aix-en-Provence – dpt 13), qui développe des boîtiers connectés et interactifs installés sur les colonnes à verre a été accompagnée par Citeo à son démarrage. Le boîtier, baptisé Cliiink, récompense le geste de tri (bons d’achat, dons à des associations) et permet d’indiquer, en temps réel, le niveau de remplissage de la colonne et les erreurs de tri. Il est actuellement installé dans plusieurs collectivités de la région (dont CAPG et Terre de Provence).
D’autre part, les Ateliers Économie Circulaire ont été lancés en juin 2019 par Citeo en région Sud. Cette initiative, qui vise à réunir les acteurs (élus, chefs d’entreprises, porteurs de projets, chercheurs, etc.) œuvrant quotidiennement au développement de nouveaux modèles et solutions, trouvera une continuité dans les « modules territoire, écoconception et innovation »

Répondre concrètement aux idées reçues sur le tri et le recyclage

Pour continuer de mobiliser les citoyens autour du geste de tri et dissiper les doutes, Citeo, a publié un ouvrage Faites le tri ! Idées reçues sur le tri et le recyclage répondant notamment à l’une d’entre elles « Trier ne sert à rien » : Le tri et le recyclage concourent, chaque jour, à préserver la planète en protégeant l’environnement et en diminuant le recours à de nouvelles ressources. Les 178 000 tonnes d’emballages recyclées grâce au geste de tri des habitants de la région Sud sont autant de nouveaux matériaux pour fabriquer de nouveaux objets et représentent des économies de CO2, d’eau et d’énergie. A titre d’exemple, en région Sud, le verre recyclé a permis la fabrication de près de 252 millions de nouvelles bouteilles. Le tri et le recyclage des plastiques ont permis l’économie de près de 38 000 tonnes d’émission de CO2. Enfin, les 76 600 tonnes de papiers triées en Région Sud Provence Alpes Côte d’Azur puis recyclées ont permis l’économie de 1,4 millions de m3 d’eau, soit la consommation annuelle moyenne de 24 000 habitants, l’équivalent de 460 piscines olympiques.

Les chiffres clés du tri

Au niveau national
En 2018, en France, chaque habitant a trié en moyenne 70,4 kg d’emballages ménagers et papiers. Ces performances se répartissent comme suit :
- Emballages légers : 18,0 kg/hab.
- Verre : 31,9 kg/hab.
- Papiers* : 20,5 kg/hab.

En région PACA
En 2018, chaque habitant de Provence-Alpes-Côte d’Azur a trié en moyenne 51,4 kg d’emballages ménagers et papiers. Ces performances, inférieures aux moyennes nationales, se répartissent comme suit :
- Emballages légers : 13,1 kg/hab
- Verre : 23,1 kg/hab
- Papiers* : 15,2 kg/hab

Dans les Alpes Maritimes
En 2018, chaque habitant du département 06 a trié en moyenne 55,8 kg
Emballages légers : 14,9 kg/hab.
Verre : 25,4 kg/hab.
Papiers* : 15,5 kg/hab.

1 Emballages en plastique, carton, métal (= emballages, hors-verre).

Visuel de Une illsutration DR

deconnecte