Finance

Identification

18 avril 2017

Monaco : Présentation (...)
Monaco : Présentation ce matin des résultats 2016 et Budget Primitif 2017
Valérie Noriega
Les Petites Affiches

À l’occasion d’une conférence de presse ce matin, Jean Castellini, Conseiller de Gouvernement – Ministre des Finances et de l’Economie, a fait un point sur les résultats de l’exercice budgétaire 2016, présenté à nouveau les grandes lignes du budget primitif 2017 et évoqué les premiers résultats de l’exercice en cours.

"Voté par le Conseil National le 15 décembre 2016, le Budget Primitif 2017, qui s’inscrivait dans la continuité des budgets précédents, a été élaboré sur des bases prudentes" précise Jean Castellini. Il affiche un excédent prévisionnel de recettes de +6,3 M€ contre +5,8 M€ au Budget Primitif 2016. Ce budget présente un montant prévisionnel de "Recettes" de 1 210 318 900 €, en hausse de +67,1 M€ (soit +5,9 %) par rapport au Budget Primitif 2016.
À fin mars, les résultats, tant sur la base des recettes fiscales que pour la fréquentation touristique, sont en ligne avec les prévisions.

Budget Primitif 2017

Le Budget Primitif 2017 a été voté par le Conseil National le 15 décembre 2106. Le Budget Primitif 2017 s’inscrit dans la continuité des résultats excédentaires précédents (2012, 2013, 2014 et 2015), et affiche un excédent prévisionnel de recettes de + 6,3 M€ contre + 5,8 M€ au Budget Primitif 2016.

Ce budget présente un montant prévisionnel de "Recettes" de 1.210.318.900 €, en hausse de + 67,1 M€ (soit + 5,9 %) par rapport au Budget Primitif 2016.
Il convient de souligner la hausse des recettes fiscales (+ 45,4 M€, soit + 5,2 %) en raison principalement de la hausse des recettes des droits de mutation (+ 20 M€) et de TVA (+ 15,1 M€), ce qui signifie que la politique d’attractivité du Gouvernement continue de porter ses fruits. On note également l’augmentation des recettes issues des droits sur les actes civils administratifs (+ 4,5 M€), de celle relative aux droits de douane (+ 4 M€), de celle concernant les droits d’hypothèques (+ 2 M€) ainsi que celle liée aux taxes sur les assurances (+ 1 M€).

Les produits et revenus du domaine de l’Etat affichent également une augmentation (+ 25,8 M€, soit + 11,1 %) par rapport aux prévisions budgétaires primitives de 2016 qui s’explique par la hausse des recettes du domaine immobilier (+ 13,8 M€), de celles relatives au domaine financier (+ 6,9 M€) et de celles issues des monopoles (+ 5,1 M€).
En revanche, les produits et recettes des services administratifs prévoient une diminution de - 4,1 M€ (soit - 12,6 %).
Les "dépenses" sont évaluées à 1.203.999.600 €, soit + 66,5 M€ (soit + 5,8 %) par rapport au Budget Primitif 2016.
En matière d’équipements et d’investissements, le Gouvernement poursuit ses efforts (+ 29 M€), avec les inscriptions nécessaires à la poursuite des opérations des travaux en cours avec notamment l’opération d’entrée de ville Ouest (32 M€), de l’Ilot Pasteur comprenant un collège (32 M€), de la "Villa l’Engelin" (36 M€) et toutes les opérations liées au CHPG actuel et futur. Au niveau des investissements en matière de matériel d’équipement (+ 4,4 M€) il est souligner la volonté du Gouvernement Princier d’accélérer l’engagement de Monaco dans l’ère numérique (le renforcement des moyens destinés à la mise en oeuvre du système d’information de l’Administration, la création du projet de "ville intelligente" et la mise en oeuvre de la politique de lutte contre la criminalité technologique et de préservation).

Au titre des interventions publiques, le Gouvernement accroît son niveau d’intervention (+ 18,7 M€), avec la création d’une ligne budgétaire pour l’abondement d’un Fonds "Retraite et Prévoyance" qui serait dotée chaque année et, pour la première fois en 2017 à hauteur d’un montant de 5 M€, dans la majoration du financement des établissements publics à caractère sanitaire et social (CHPG et satellites et O.P.S. : + 3,9 M€), dans le domaine "international et coopération" (+ 2,8 M€), dans le domaine "éducatif et culturel" (+ 4,7 M€), et, enfin, dans la mise en oeuvre de nouveaux partenariats de relations publiques, de relations presse et communication dans le domaine "économique" (+ 2,1 M€).

Enfin, en matière des dépenses de fonctionnement, il convient de souligner que dans le cadre de la stratégie de renforcement des moyens en matière de sécurité nationale il a été créé une Réserve Civile de la Police Monégasque destinée à des missions de soutien aux forces de sécurité.

Photo de Une ©Direction de la Communication / Charly Gallo