Droit

Identification

22 août 2019

Droit Infos régionales newsletterarticle

Journée d’action pour les retraites programmée le 16 septembre

Journée d'action pour (...)
Journée d'action pour les retraites programmée le 16 septembre
Jean-Michel Chevalier
Les Petites Affiches

Le rapport Delevoye sur la réforme des retraites, présenté le 18 juillet, n’a pas convaincu le Conseil National des Barreaux, qui relaie un appel "à une mobilisation nationale et une grève générale" le 16 septembre. Un mouvement au premier rang duquel on retrouvera les Avocats, mais aussi les pilotes de ligne et les médecins, eux aussi concernés comme d’autres métiers par la suppression des 42 régimes de retraite actuels que le gouvernement veut fusionner en un seul.

Un projet "qui ne prend pas en compte la considération spécifique des Avocats" car il "reviendrait à spolier la profession des réserves constituées par la gestion raisonnée de la Caisse Nationale des Barreaux Français créant ainsi une rupture d’égalité inacceptable".
Le CNB a édité sur son site des infographies qui résument à grands traits les conséquences de la réforme.

Ainsi, pour 40 000 euros déclarés (le revenu médian de la profession étant de 43 000 euros), la cotisation serait augmentée de + 115,8 % pour une pension quasiment égale (+0,97%). Et pour 24 000euros déclarés, la cotisation passerait de 3 744 euros à 6 748 euros (+80%) pour une pension qui dégringolerait de 20 690 euros à 14 021 euros.

JPEG - 100.3 ko
Une des infographies du CNB pour illustrer l’impact du projet de réforme (DR CNB)

Pour les Avocats, cette réforme qui doit être présentée en conseil des ministres en décembre pour un vote dans le courant de l’année prochaine, se traduit aussi par une fragilisation des plus faibles.

Les cotisations aux points prônées par Delevoye ne prendraient pas ou peu en compte les périodes de maternité, de chômage et d’invalidité, une situation injuste que le CNB résume par "pas de droits sans euro cotisé".
Pour Maître Christiane Féral-Schul, présidente du CNB, "doubler les cotisations retraite des Avocats, c’est condamner une profession à la mort économique, et avec elle l’accès au droit".
Le système actuel permet aux Avocats de bénéficier d’une retraite de base (1 450 euros) garantie pour tous calculée sur la durée de l’exercice et non sur le revenu et d’une retraite complémentaire en fonction du revenu. Une combinaison plus juste, pour laquelle les professionnels entendent bien plaider avec conviction pour faire reculer le gouvernement.

Un grand nombre de Barreaux en appelle déjà à suivre la journée du 16 septembre.

PNG - 135.4 ko
Le Barreau de Limoges appelle à manifester le 16 septembre (capture écran Twitter DR)

Consulter le dossier du CNB sur la réforme retraite EN CLIQUANT ICI

Photo de Une : Jean-Paul Delevoye, Haut-commissaire à la
réforme des retraites (DR)

deconnecte