Droit

Identification

3 décembre 2019

Le Barreau de Grasse (...)
profil
proposé par Valérie Noriega
Les Petites Affiches

Le Conseil de l’Ordre du Barreau de Grasse a décidé de suivre l’appel à une journée « Justice Morte » le 5 décembre prochain, lancé par le Conseil National des Barreaux contre le projet de réforme des retraites.

Le 16 septembre dernier 20 000 avocats, médecins, chirurgiens, infirmiers, pilotes de ligne, kinésithérapeutes, personnels navigants, orthophonistes, manifestaient à Paris pour la défense des régimes autonomes.
Le 5 décembre 2019, les avocats du Barreau de Grasse prendront également part à une journée « justice morte », en solidarité avec tous ceux qui font face au dogmatisme de la réforme des retraites et au refus du gouvernement de lancer une véritable négociation sur l’avenir des régimes de retraite.

Pour le Bâtonnier Roland Rodriguez et le Conseil de l’Ordre du Barreau de Grasse : Les Avocats, qui ont été exclus, comme d’autres professionnels, du régime général de retraite proposé en 1945, ont construit un régime autonome. Pas spécial. AUTONOME.
Depuis plus de 60 ans, ils ont servi des retraites sans jamais demander 1 euro aux contribuables, sans jamais réclamer la solidarité du régime général.
Mieux encore : en 20 ans, les Avocats ont versé 2 milliards d’euros au régime général des retraites, au titre de la solidarité. Les avocats n’ont aucune leçon de solidarité ou d’altruisme à recevoir !
Comme l’indique la Présidente du Conseil National des Barreaux, c’est cette autonomie que le gouvernement veut remettre en cause en « nationalisant » notre régime dans un régime universel.
Au nom d’une équité de façade, le seul but est le nivellement généralisé des retraites par le bas, et l’incitation au recours à l’épargne privée pour les plus fortunés.
Cela entrainera un doublement des cotisations pour plus de la moitié des avocats et la mort économique des plus petites structures, celles qui assurent un service de proximité et garantissent l’accès au droit de la classe moyenne et des plus démunis, partout sur le territoire.
Parallèlement, il nous serait imposé une diminution de 30% du minimum retraite, au détriment de la solidarité interne que notre régime actuel garantit à toutes les avocates et tous les avocats.
La plus grande incertitude règne également sur la possible spoliation ou le détournement des réserves issues de l’effort de plusieurs générations d’avocats qui ont cotisé pour assurer les pensions de l’avenir.
Notre régime autonome, même en prenant en compte une diminution alléguée (et tout à fait discutable) des effectifs d’avocats est pérenne jusqu’en 2060.
Le gouvernement veut donc briser ce qui fonctionne et produit de la solidarité, sur l’autel du dogmatisme du régime unique de retraite, dont il n’existe qu’un seul exemple dans le Monde.. en Corée du Nord !
Ce jeudi 5 décembre 2019, les avocats du Barreau de Grasse sont appelés à observer une journée de grève : il n’y aura aucune désignation, aucune commission d’office et les dossiers venant aux audiences seront renvoyés (à l’exception du contentieux de la liberté).
"

deconnecte