Le Barreau de Nice (...)

Le Barreau de Nice accueillera les "Assises des Barreaux de la Méditerranée" en mars 2023

Les Assises de la Méditerranée se dérouleront à NICE les 16 et 18 mars prochains, organisées par la Commission méditerranéenne de la Fédération des barreaux d’Europe (FBE), en collaboration avec le Barreau de Nice.
Le sujet de cette édition sera : « L’atteinte aux obligations déontologiques de l’avocat ».

La Commission de la Méditerranée a été fondée le 12 octobre 1990, à l’occasion des 1ères ASSISES DE LA MEDITERRANEE à Aix-en-Provence, et avait pour thème : «  En quête d’un droit commun en Europe du sud » sous la houlette de Raoul Legier et Eugenio Gay, alors respectivement Bâtonniers de Marseille et Barcelone.

Cette commission a pour dessein fondamental de garantir les échanges entre les avocats de toutes les rives de la Méditerranée, objectif qu’elle intègre à ses propres statuts lors de la création de la Fédération des Barreaux d’Europe en 1992. La FBE est une organisation constituée de Barreaux locaux ou nationaux des Etats membres du Conseil de l’Europe. Outre les Barreaux du sud de l’Europe intégrés à la FBE, une multitude de Barreaux des Rives Sud et Est de la Méditerranée travaillent activement au sein de la Commission de la Méditerranée et participent activement et de manière continue aux travaux de la Commission.
La Commission de la Méditerranée par sa spécificité et sa composition, est la seule Commission de la FBE à avoir ses propres Statuts. Au regard de ces caractéristiques toutes particulières, on peut dire que la Commission de la Méditerranée est « bien plus qu’une simple Commission ».

Rapprocher les traditions et pratiques juridiques


Les "Assises des Barreaux de la Méditerranée" sont des réunions traditionnelles de la Commission qui se tiennent de manière alternative sur l’une des rives sur 2 ou 3 journées, durant lesquelles est traitée une question de portée juridique et sociale afin de rapprocher les traditions et pratiques juridiques pour bâtir ensemble une communauté méditerranéenne où le droit soit le fondement du projet social envisagé en reconnaissant pleinement la dignité de la personne comme finalité indissociable de l’ordre juridique pour ainsi aider à créer des espaces de paix et de liberté.

La tenue de ces Assises a donné lieu à la création d’institutions juridiques, qui sont autant de branches de la Commission qui, jouissant d’une autonomie complète, rendent de grands services à la société méditerranéenne, notamment l’OGIM (Osservatorio Giuridico Internazionale sulla Migrazione) dont le siège principal est situé à Trani, le Forum Hispano-Arabe de Juristes avec la Cour Hispano-Marocaine d’Arbitrage, siégeant à Casablanca et Madrid, et la Fundación de Estudios Jurídicos del Turismo Mediterráneo (Fondation d’Etudes Juridiques du Tourisme Méditerranéen) implantée à Málaga.

Visuel DR Barreau de Nice

deconnecte