Droit

Identification

29 octobre 2019

Nice : le procureur (...)
Nice : le procureur met les points sur les « i »
Jean-Michel Chevalier
Les Petites Affiches

« Vous avez affronté la tempête et de nombreux événements néfastes qui ont affecté notre juridiction avec dignité. Nul ne peut imaginer la puissance d’une déferlante médiatique quand on est un homme seul et que l’on n’a pas les moyens humains et juridiques d’y faire face. (….) Les journaux auraient pu titrer « =balance ton proc »…

C’est un hommage chaleureux que le président du TGI de Nice Marc Jean-Talon a rendu, ce mardi midi, au Procureur de la République Jean-Michel Prêtre, en partance pour Lyon où il vient d’être nommé Avocat général.

Le président de la juridiction ne lui a pas ménagé son soutien avec ses « regrets complets et sincères » et son témoignage «  de respect, confiance et amitié  » au moment où le chef du parquet quitte la Côte d’Azur après un passage de quatre ans et demi marqué par l’attentat du 14 juillet 2016.

Souvent mis en cause par la presse nationale dans la succession du Negresco et dans sa gestion médiatique des gilets jaunes et de la manifestante blessée par une charge de police sur la place Garibaldi, Jean-Michel Prêtre a profité de son pot de départ pour remettre à l’heure quelques pendules. Oui, il estime que son honneur professionnel et ses responsabilités ont été gravement mis en cause ces derniers mois. Non, aucune faute professionnelle n’a été retenue contre lui et cette « mutation d’office » est pour lui « disproportionnée » et représente une atteinte à l’indépendance des magistrats.

«  Mon travail à Nice a déplu à des personnes qui se considèrent intouchables, mon action a dérangé des intérêts. Le travail d’un Procureur n’est pas fait pour plaire et j’affirme ici mon intégrité » a déclaré Jean-Michel Prêtre. Concernant les volets médiatiques qui l’ont affecté, il a dénoncé des « éléments parcellaires » et « biaisés » mis en avant et repris complaisamment par une presse moutonnière.

Après avoir rendu hommage aux magistrats et personnels du TGI, il a affirmé que « le parquet ne lâchera rien »…

"Le travail d’un Procureur n’est pas fait pour plaire et j’affirme ici mon intégrité" a déclaré le Procureur (DR JMC)

Visuel de Une = Marc Jean-Talon président du TGI de Nice, et Jean-Michel Prêtre, Procureur ce matin lors de son "pot " de départ (DR JMC)

deconnecte