10e journée du m-tourisme

10e journée du m-tourisme : retour sur 10 ans d’innovations du secteur touristique

Il y a 10 ans Telecom Valley lançait les journées du m-tourisme. Pour son édition anniversaire toute particulière -situation sanitaire oblige- l’association est revenue sur ces 10 années d’innovations technologiques au service de l’activité touristique. Une table ronde qui prend tout son sens dans cette période de troubles pour le secteur de l’hospitalité.

Pour Régis Courvoisier, Directeur de la communication au Palais des Festivals de Cannes : «  La crise est parfois un incubateur de changement  ». Une phrase qui résume parfaitement l’intention de cette 10e édition des journées du m-tourisme. Il s’en est passé des choses en 10 ans ! Alors qu’en 2010 la data n’était qu’un concept encore abstrait, en 2020 elle apparaît comme un outil incontournable du tourisme. En 2020 l’intelligence artificielle est mise au service des hôteliers, des restaurateurs, et de bien d’autres acteurs touristiques. Le smart tourism, la smart city ne sont plus uniquement des anglicismes barbares et incompréhensibles mais de réels objectifs et projections dans l’avenir.
En 10 ans, on peut dire que la technologie a révolutionné le secteur du tourisme.

Du tourisme durable au tourisme régénérateur


C’est Frédéric Dimanche, Directeur de Ted Rogers School of Hospitality and Tourism Management qui ouvre la webconférence. «  Je vais vous parler du tourisme durable d’hier et d’aujourd’hui  », annonce-t-il. Enjeu principal du secteur du tourisme, le développement durable est au coeur de toutes les réflexions. Il y a quelques années nous parlions de sustainable tourism, aujourd’hui nous sommes passés au niveau supérieur : le regenerating tourism. « C’est une approche unique du tourisme  », où tout se fait en transparence. Le professeur d’université cite l’exemple du Foggo Island Inn, un hôtel haut-de-gamme, situé sur une île non loin du Canada. L’établissement fournit une fiche de « nutrition », détaillant explicitement où va l’argent et comment il est réparti. Un nouveau modèle de tourisme sincère.

L’open data appliquée au tourisme


Vient ensuite le sujet de la data, avec l’intervention de Pascale Vinot, Responsable de projets DATAtourisme. « En 2012, nous avons lancé DATAtourisme  », rappelle-t-elle. « En 2015, nous étions Lauréats Programme Investissement d’Avenir, et, en 2017, nous avons construit une plateforme regroupant de la data pour le tourisme  ». À l’époque, la plateforme comptait la participation de 30 départements et environ 40 000 données. Aujourd’hui, DATAtourisme compte la collaboration de toute la France et plus de 400 000 données. L’Open Data est par essence consultable par tous. Et, appliqué au tourisme, la data est très utile ! Changement notable cette année : « avec la crise sanitaire nous avons rajouté un champ dans DATAtourisme concernant les protocoles sanitaires appliqués dans différents établissements touristiques  ».

Tourisme et inclusion, encore quelques efforts à fournir

Patricia Bregere, Directrice de l’Office de tourisme de Villeneuve-Loubet se bat depuis longtemps pour l’accessibilité au tourisme pour tous. Si elle reconnaît que la data et certaines applications dédiées permettent de réconcilier handicap et tourisme, de trouver les endroits accessibles, elle déplore le faible pourcentage d’établissements adaptés aux handicapés. « On a tellement de tourisme sur la Côte d’Azur que, peut être, le handicap n’est pas toujours bien pris en compte. (…) Il n’y a que 29 établissements labellisés « tourisme & handicap » sur l’ensemble des Alpes-Maritimes, c’est dommage  ».

Intelligence Artificielle & objet connecté


Michel Rubino, Président de CARTESIAM, n’est pas à proprement parler un acteur du tourisme. Pourtant son entreprise, spécialisée dans le développement de logiciels et en intelligence artificielle embarquée sur des objets, entretient des liens étroits avec le monde de l’hôtellerie. Il raconte une anecdote à propos d’une chaîne hôtelière américaine et d’une fuite de chasse d’eau : « Nous avons trouvé un système de chasse d’eau connectée qui permettait de détecter les fuites et prévenir de ce mouvement anormal par notification  ». Autrement dit « il y a bien un intérêt de l’IA embarquée sur des objets dans le secteur de l’hôtellerie ». Un avis unanimement partagé par tous les participants et, sûrement, bien au-delà de cette simple conférence. « La technologie est nécessaire et incontournable pour le tourisme de demain » conclut Jennifer Salles-Barbosa dans une courte vidéo diffusée à l’issue de ces deux heures d’échanges. «  Les journées du m-tourisme sont très importantes pour évoquer les innovations du tourisme de demain ».

Un besoin d’innovation d’autant plus important en ces temps de crise pour surmonter les problématiques nouvelles et, penser le tourisme des 10 prochaines années !

Le replay de la conférence en intégralité sera à retrouver très prochainement sur la chaine Youtube de Telecom Valley

Photo de Une : la data est partout dans nos voyages : des applis pour traduire un menu dans sa langue maternelle, des applis pour trouver un musée, un site.. Les innovations ont véritablement transformé le secteur du tourisme en dix ans. DR

deconnecte