Cannes obtient le label

Cannes obtient le label « ÉcoQuartier » pour la qualité de son programme d’aménagement Cannes Maria

C’est une première pour le département des Alpes-Maritimes ! Lors d’une cérémonie officielle qui s’est déroulée hier à la Cité des sciences et de l’industrie de Paris en présence des représentants du Ministère de la Cohésion des territoires, la 5e Commission nationale de labellisation des ÉcoQuartiers a décerné à la Mairie de Cannes le label « ÉcoQuartier » pour son programme Cannes Maria récemment achevé.

L’éco-quartier Cannes Maria est un aménagement urbain qualitatif, un lieu de vie esthétique, aéré et ouvert sur l’hyper centre de Cannes.

Il apporte une nouvelle dynamique au quartier Prado République et répond à une logique de développement durable grâce notamment à la création de logements, de commerces, de parkings de proximité et d’équipements de services publics.
Le quartier Prado République, au sein duquel David Lisnard, maire de Cannes, conduit une action forte de reconquête économique, commerciale et artisanale, est en pleine expansion depuis 2014 et a bénéficié de travaux structurants et d’embellissement de la part de la Mairie de Cannes. Des travaux qui sont aujourd’hui récompensés par ce label « ÉcoQuartier » qui encourage et favorise l’émergence d’une nouvelle façon de concevoir, de construire et de gérer la ville durablement.
La reconnaissance d’un quartier en plein renouveau !

Par l’obtention du label « ÉcoQuartier », le programme Cannes Maria est aujourd’hui reconnu comme une opération exemplaire permettant aux habitants de vivre dans un quartier soucieux des principes du développement durable.

Voici ce que les experts ont notamment retenu du projet :

- La situation privilégiée du site
La commune a su identifier ce site dont la localisation fait sens au regard des enjeux : proposer des logements sociaux et des logements à coûts maîtrisés en plein centre de Cannes, résorber la coupure entre le quartier Prado République et le quartier de la Californie, favoriser une mobilité alternative, etc.

- Une réalisation qui place les dimensions sociales et culturelles au cœur de ses ambitions. Le développement d’un pôle culturel municipal accueillant la bibliothèque-médiathèque Romain Gary inaugurée le 30 septembre dernier, le Conservatoire de musique, la direction de la culture de la Mairie de Cannes, un club Bel Âge, ou encore Cannes Université, permet d’assurer le rayonnement social et culturel au-delà du périmètre du quartier et de tisser des liens entre le quartier populaire Prado République et celui plus résidentiel de la Californie.

- Un projet qui bénéficie d’un contexte local déjà structuré et favorable en matière de gestion urbaine, de mobilité avec des dessertes de transports en commun, ou encore de concertation (Assises de quartiers, permanence d’élus).

- Le travail avec les acteurs locaux pour proposer une offre de commerces, de services et d’équipements de quartier judicieusement pensée en complémentarité de l’offre existante.

- Enfin, le travail sur le volet patrimonial et paysager (insertion urbaine) avec, entre autres, la réalisation de cheminements piétonniers, la présence d’une palette végétale exceptionnelle avec près de 17 essences différentes, un éclairage esthétique et économique (Led) et l’utilisation de matériaux spécifiques et naturels.

Un label qui valorise les opérations exemplaires en matière de développement durable

Un ÉcoQuartier est un projet d’aménagement multifacettes qui intègre tous les enjeux et principes de la ville et des territoires durables. Créé en décembre 2012, le label ÉcoQuartier, porté par le Ministère en charge du Logement, repose sur un engagement des porteurs de projets à mettre en œuvre des pratiques d’aménagement contenus dans une charte.

Extrait de la synthèse de l’expertise Cannes Maria

 Démarche et processus
Points forts :
Une phase « études » sérieuse permettant la formulation claire des enjeux du projet (revitalisation économique et commerciale ; logements adaptés ; liaison Prado-Californie). Une programmation pertinente avec les enjeux identifiés, notamment en matière d’équipements et de commerces, qui assure le rayonnement du projet au-delà de son périmètre et cohérente avec les enjeux de la démarche EcoQuartier en 2008.
Le portage du projet inclut de nombreux partenaires et des compétences pluridisciplinaires. Inscription du projet comme action phare de l’agenda 21. Un portage technique solide et continu tout au long du projet.
Concertation dès les phases amont du projet et réalisée de manière cadencée tout au long du projet en s’appuyant sur différents outils, sur des
ressources locales (AMIREAN) et sur des professionnelles .La concertation a eu un impact sur certains choix du projet.
Poursuite du dialogue avec les habitants en phase de chantier et de vie du projet avec la mise en place d’un suivi des doléances. L’opération « Cannes Maria » bénéficie du dispositif préexistant de la « nouvelle politique des quartiers » qui cherche à favoriser la participation des cannois à la vie de la ville et de leur quartier. (permanence d’élus, adresse email dédiée, etc).
Faisabilité financière garantie par l’élaboration de plusieurs scénarios et le recours à la procédure de ZAC. Bilan à l’équilibre.
Un travail de capitalisation fait sur le contenu des cahiers des charges des aménageurs dans le cadre d’un quartier durable (orientations des logements, types de commerces, bilan sur les aspects énergétiques, gestion de l’eau) qui est déjà pressenti comme une base pour les futurs projets cannois.

 Cadre de vie et usages
Points positifs

Projet de requalification d’une friche industrielle sur un terrain à enjeux, et qui s’inscrit dans la politique foncière active de la ville de Cannes. La
municipalité a fait le choix du projet qui favorisait une densité forte tout en préservant le pourcentage d’espaces publics le plus important.
Un projet qui fait le pari de la mixité du logement (31 % de logements sociaux + 36 % à coûts maîtrisés), avec des coûts de sortie maîtrisés (inférieurs au marché localement). Une qualité de construction qui est la même pour tous les types de logements.
Un projet qui se distingue par la réflexion menée sur la mixité fonctionnelle et qui se donne les moyens d’en assurer la réalisation effective : des commerces et services en complémentarité de l’existant et un souci de rééquilibrage des équipements dans cette partie Est de la ville (médiathèque et conservatoire), avec un rayonnement effectif large.
Une spécificité du quartier qui s’est progressivement construite autour de la culture, politique prioritaire pour les élus : médiathèque, avec des locaux à disposition de Cannes université, Direction de la Culture de la ville, Cannes Cinéma (le plus gros opérateur de Cannes pour le cinéma), Club bel âge, conservatoire.
Animations prévues sur les espaces publics, animations conjointes entre les différentes structures et salles polyvalentes destinées à accueillir des activités culturelles et de loisir.
Un cadre apaisé au vu de la localisation du projet en centre-ville et qui cherche à supprimer les nuisances (sonores, pollutions du sol et électromagnétiques) et à décourager les incivilités.
Travail de qualité sur la préservation des vues, le traitement du paysage en lien avec le choix des matériaux et la végétalisation. Restauration de la topographie naturelle du site. Transition harmonieuse avec la place Commandant Maria.
Valorisation du patrimoine bâti (villa des bleuets) et du patrimoine naturel (arbres remarquables) du site

 Développement territorial
Points positifs

Une offre de commerces et d’équipements qui semblent fonctionner et être appréciés.
La situation privilégiée du projet au cœur de Cannes permet un accès facilité aux commerces, emplois, services et équipements du quartier et vers les équipements et commerces de l’opération.
Travail sur la forte déclivité du site pour limiter les excavations.
Le projet bénéficie d’une très bonne desserte TC. Le projet est conçu comme un îlot complètement dédié en son cœur aux modes actifs. Un travail d’optimisation des modes de livraison des commerces en cours de projet.
Sur le volet numérique, fibre (très haut débit) + nouveaux outils numériques pour favoriser la participation des habitants + un équipement (médiathèque) qui intègre les outils numériques récents (gestion de l’éclairage)

 Environnement et climat
Points positifs

Bonne intégration de la problématique des eaux de ruissellement avec la création d’un bassin de rétention dont l’efficacité a été éprouvée.
Quelques actions en vue de l’adaptation au changement climatique : végétalisation du projet, prise en compte de quelques principes bioclimatiques dans la conception, intégration de plans et de filets d’eau dans les espaces publics.
Prise en compte des enjeux de sobriété énergétique avec intégration des principes bioclimatiques + Label BBC pour immeubles + label BDM pour la réhabilitation de la villa des bleuets + production énergie solaire pour ECS
Sur le volet des déchets, locaux adaptés au tri + ambassadeur du tri + test de composteurs d’appartement + charte chantier vert (PAV à moins de 200 m) Concernant la gestion de la question de l’eau, choix d’essences végétales adaptées au climat méditerranéen peu consommatrices d’eau. Plusieurs systèmes de stockage et de récupération des eaux de pluie (toitures végétalisées et bassin de rétention). Réduction du taux d’imperméabilisation du site. L’eau utilisé comme composante d’agrément du projet.
Concernant la biodiversité : choix d’une végétalisation adaptée. Après rétrocession des espaces publics, mise en place des mesures relevant de la politique publique locale : zéro phyto, moins d’engrais, nichoirs, ruchers, etc.

Photo de Une : Première photo, de gauche à droite : Paul Delduc, directeur général de l’aménagement, du logement et de la nature, représentant Jacques Mézard, ministre de la Cohésion des territoires, et Alain Ramy, premier adjoint au Maire, représentant David Lisnard, Maire de Cannes. DR et courtesy Ville de Cannes

deconnecte