Déconfinement et mobilité

Déconfinement et mobilité : Nice se donne les moyens de favoriser le vélo et les transports en commun

Aménagements sur le réseau de transports en commun, renforts de lignes de bus pour soulager les lignes de tramway, expérimentation d’un nouveau plan vélo sans précédent avec 60 km de pistes au total d’ici la fin du mois de mai, gratuité des modes de déplacement alternatifs... C’est ce plan de mobilité "déconfinement" que le Maire de Nice a présenté à la presse ce matin : il a souhaité tout mettre en oeuvre pour proposer les meilleurs conditions sanitaires et a tenu à ce que tous les acteurs de la mobilité douce participent à ce renouveau en proposant des offres gratuites. Afin de maintenir la bonne qualité environnementale connue à Nice pendant ces deux mois, de nouvelles mesures ont été également prises comme la création d’une prime à l’achat d’un vélo mécanique. Revue de détail de ce nouveau plan de mobilité "temporaire" qui pourrait durer !

Une offre de mobilité différente de celle d’avant le 16 mars

Le maire de Nice l’a répété en introduction : "Nous ne pouvons pas réussir la reprise de lundi, sans avoir un regard sur la mobilité, dès lors que si on a 308.000 usagers / jour comme sur le réseau tel qu’il était en février".

Après avoir fait l’inventaire des activités autorisées par le gouvernement avec les représentants du monde économique et les grandes administrations, il a fallu trouver le juste équilibre entre usage des transports en commun, mobilité douce et véhicules.
"
J’ai un principe, c’est de ne rien imposer mais d’offrir des alternatives à tous. Ce que nous avons réussi avec les Niçois pendant le confinement, je veux le réussir avec les Niçois pendant le déconfinement, en les rendant acteurs.

 C’est une action collective, c’est comme cela que je conçois une société de respect et de confiance."

L’offre du réseau de transport en commun optimisée progressivement

Actuellement et durant le confinement 40% d’offre de transport en commun ont été maintenus.

Des signalétiques ont été peintes au sol (ici le Maire de Nice présente celles de la station Alsace Lorraine ) pour rappeler aux usagers du Tramway le respect des distances de sécurité. (DR ville de Nice)

L’objectif annoncé pour le 11 mai est de remonter l’offre de transports en commun à 75%
- avec 90% de l’offre tram L1 et L2 à 4-5 minutes,
- et remise en exploitation de L3 à 30 minutes.

Toutes les lignes qui avaient été substituées par du transport à la demande sont rétablies. Le transport à la demande (lignes à la carte) fonctionne donc à nouveau comme auparavant.

Sur les communes hors Nice
- remise en place de l’offre du samedi soit 75% de l’offre nominale.

Objectif : tendre à une offre à 100% d’ici fin mai / début juin

Il ressort que 50% des abonnés disent vouloir recourir aux transports en commun pour se rendre au travail.

- Pour pouvoir absorber ce flux, il a donc fallu inciter un grand nombre d’entreprises à garder leurs salariés en télétravail, de même que pour les grandes administrations (préfecture / CHU).
- D’autres ont mis en place des horaires décalées pour le personnel administratif du CHU par exemple, ou au sein du BTP qui débutera sa journée de travail dès 7h du matin.
- Pour décongestionner la ligne 1, la ligne 8 qui part de Saint Sylvestre, Cessole, Gambetta, Maréchal joffre jusqu’à Pasteur sera renforcée.

Et sera dédoublée avec une ligne 23 qui part de Fontaine du Temple, Promenade des Anglais jusqu’à Toja.
- 
Sur l’axe Sud – Nord, l’offre de transport sera ddédoublé.

Un programme de mobilité douce à pieds, en vélo et en modes de déplacement décarbonnés

Ce plan de mobilités douces est la poursuite des trames vertes et du plan vélo initié depuis 18 mois. Le plan proposé ce matin va compléter ces aménagements.

Ce matin Christian Estrosi a présenté un aménagement expérimental qui aura vocation à évoluer entre l’avenue Thiers et la Promenade des Anglais qui a vocation, désormais, à n’accueillir que les transports en commun, les vélos et les piétons.
Elle permettra de se raccorder aux pistes transversales de Maréchal Joffre, Victor Hugo pour aller rejoindre la piste littorale de la Promenade des Anglais.

Les aménagements actifs dans la semaine du 11 mai :

- boulevard Gambetta (de la Promenade des Anglais à l’avenue Thiers) (1600m), en cours de réalisation,
- avenue Thiers (800 m)
- quai des Etats-Unis (2500 m), avec la mise en sens unique Est-Ouest de la circulation
- avenue Gallieni (500m)
- les accès à la place De Lattre de Tassigny
- le boulevard de la Madeleine sur 4000 m

Cela permettra de mailler le centre-ville avec les pistes existantes le long du Paillon, sur les axes de la trame verte et la Promenade des Anglais.

Le Boulevard Gambetta sera dorénavant réservé aux bus, aux vélos dans un couloir central aménagé et aux piétons (DR Ville de Nice)
Avenue Thiers une large piste cyclable permettra aux usagers de rejoindre le centre-ville (DR Ville de Nice)
La circulation sur la Prom sera réduite temporairement au niveau du Quai des États-Unis à une voie pour faire davantage de place aux vélos et piétons (DR Ville de Nice)

Puis à venir d’ici la fin du mois de mai : un objectif de 60 km au total

- partie haute du bd Gambetta
- rue Maccarani
- pour la desserte de la gare SNCF : axes Durante – Villeneuve – Trachel – Binet
- pour Nice Nord : axes Raynaud – Théodore de Banville
- pour le quartier de Riquier : une piste sur Pierre Sola et une desserte de l’esplanade de Lattre de Tassigny, avec l’installation de vélos en libre service
- Une liaison vers l’Ariane le long des berges du Paillon
- Une liaison vers Carros par la RM 6202 ou la RM6202bis jusqu’au pont Charles Albert

Chacun de ces projets fera l’objet d’un suivi en temps réel, et sera adapté en fonction des besoins et des impacts :
- une analyse précise des impacts sur le stationnement et la circulation,
- la mise en place d’une signalétique temporaire,
- l’installation de panneaux de jalonnement pour guider les usagers,
- un bilan à l’issue de ces expérimentations.

De nouvelles mesures pour favoriser l’usage du vélo par les habitants de la Métropole

- Un Parc Relais vélos électriques à Ferber
Un parc relais à Ferber va être organisé avec 60 vélos électriques en free floatting, avec une capacité à monter à 200 vélos électriques en fonction de la demande d’ici fin juin.

- Création d’une prime à l’achat d’un vélo mécanique, d’un montant de 100€ maximum et représentant 50% maximum du prix du vélo.
Subvention ouverte à l’ensemble des habitants adultes de la Métropole, dont le revenu fiscal de référence divisé par le nombre de parts fiscales du foyer est inférieur ou égal à 30.000€ par an soit l’équivalent de 2.500€ de revenus mensuels par personne
Cela viendra en complément de la prime déjà existante de 200€ pour l’achat d’un vélo à assistance électrique. 

- Les velobleus et e velobleus seront gratuits (abonnements et utilisation jusqu’à 2h) jusqu’au 1er juillet - les cycles seront désinfectés tous les jours.

- Scooters électriques : l’entreprise cityscoot - qui depuis 3 ans a choisi Nice comme 1ère ville de province pour déployer sa flotte de scooter électrique en freefloating - s’est engagée à mettre en place les gratuités suivantes : 
- 30 minutes pour tout utilisateur Cityscoot déjà inscrit
Les 30 minutes seront automatiquement créditées sur les comptes des utilisateurs existants. Aucune démarche n’est nécessaire.
- 60 minutes pour tout nouvel inscrit à Cityscoot 
Les 60 minutes seront créditées lors de toute nouvelle inscription au service, en saisissant le code VILLEDENICE.

-  Voitures électriques en libre service : Renault mobility, qui exploite des Zoé en libre service sur notre territoire, a prévu des offres promotionnelles et de gratuité dès la reprise du service.

D’ici 1 mois et après un premier bilan, de nouvelles actions innovantes visant à renforcer la mobilité cyclable seront présentés par la Ville de Nice.(sécurisation du stationnement, ateliers de réparation…) 



- Vous avez des idées, des suggestions ; une boîte à idées est ouverte depuis ce matin à votre attention : nicemobilites@nicecotedazur.org

Autres annonces pour le déconfinement

Christian Estrosi a rappelé que les gestes barrières sont un impératif : port du masque et lavage des mains et que chaque Niçois et Métropolitains seront dotés d’ici le 11 mai de 2 masques.

Dès lors, le maire de Nice a confirmé ce qu’il avait annoncé sur les réseaux sociaux : un arrêté sera pris pour rendre le port du masque obligatoire.

- Une Agence de Sécurité Sanitaire Environnementale et de Gestions des Risques a été créé pour suivre l’évolutions du déconfinement.

deconnecte