Economie

Identification

30 avril 2019

UIMM : de nouveaux (...)
UIMM : de nouveaux engagements pour favoriser l'attractivité
Jean-Michel Chevalier
Les Petites Affiches

En présence de nombreuses personnalités du monde économique et institutionnel, quatre cents chefs d’entreprises industrielles et les représentants des chambres territoriales et des pôles de formation ont assisté à la convention annuelle de l’Union des industries et métiers de la métallurgie (UIMM) qui s’est tenue à Paris.
Daniel Sfecci et Serge Carrière, président et secrétaire général de l’Union de la Côte d’Azur ont participé aux échanges nourris et ont exprimé la volonté commune de l’organisation patronale "de s’engager pour une nouvelle politique de formation au sein de l’emploi".

Dans l’intérêt de la nation

Jean-Michel Blanquer, ministre de l’éducation nationale, Michel Guisembert, président du comité français des Olympiades des Métiers, et Philippe Darmayan, président de l’UIMM La Fabrique de l’Avenir ont échangé leurs points de vue lors de tables rondes sur les objectifs à atteindre en matière éducative. Autres temps riches, ceux menés avec des présidents de Régions (Xavier Bertrand, pour les Hauts-de-France ; Alain Rousset pour Nouvelle-Aquitaine), ainsi que Alexandre Saubot, président de l’OPCO 2i ; et ceux réalisés avec les représentants du monde du travail François Hommeril, président confédéral de la CFE-CGC ; Yves Vérier, secrétaire général de Force Ouvrière ; Stéphane Lardy, DG de France Compétences ; ou Hubert Mongon, délégué général de l’UIMM La Fabrique de l’Avenir.

Il n’y a évidemment pas eu unanimité sur les orientations de la dernière réforme de la formation professionnelle. Mais tous souhaitent s’engager aux côtés de l’UIMM pour la réussite de la nouvelle réforme et, par la même, permettre à la nation et aux territoires qui la composent de bénéficier du succès de celle-ci. Succès mesurable par une baisse effective du taux de chômage, d’une réponse positive quant aux besoins de compétences recherchées par les entreprises de la branche, et d’un développement maîtrisé et soutenu de ces dernières, et ce, au bénéfice de tous.
Sur le plan départemental, Daniel Sfecci est candidat à un nouveau mandat de trois années à la présidence de l’UIMM. Il n’y a pas d’autres candidats déclarés à ce jour.

Photo de Une : Philippe Darmayan, président national de l’UIMM, échange avec Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Éducation nationale. (DR)

deconnecte