Itinéraires de randonnée

Itinéraires de randonnée : le Département met tout en oeuvre pour les restaurer

Ce samedi au Cros d’Utelle, Eric Ciotti, Député, Président de la Commission des Finances du Département des Alpes-Maritimes, représentant Charles Ange Ginésy, Président du Département des Alpes-Maritimes, a présenté le plan départemental des travaux de reconstruction des sentiers pédestres de randonnée sinistrés depuis les intempéries de la tempête Alex, en présence de nombreux Maires des vallées de la Vésubie, de la Tinée, et du Var.
Face à l’ampleur de la catastrophe qui a touché les vallées de la Vésubie, de la Roya, de la Tinée, le Moyen Var et l’Estéron, tous les itinéraires potentiellement impactés par les intempéries des 2 et 3 octobre 2020 ont été parcourus par les techniciens randonnées du Département lors de reconnaissances pédestres réalisées du 9 octobre au 4 décembre 2020.

De nombreux itinéraires PDIPR impactés par la tempête Alex

Les sentiers de randonnée forment un double symbole d’actualité :
- Face à la crise sanitaire du COVID-19 et aux restrictions, ils incarnent plus que jamais pour nos concitoyens un besoin de liberté, d’activité physique et de loisirs, pour s’aérer, s’évader, se ressourcer ;
- Mais dans notre département, suite au passage de la tempête Alex début octobre dernier, ils illustrent également un paysage dévasté, que le Département des Alpes-Maritimes s’emploie sans relâche à raviver.

Au lendemain de la catastrophe, les services départementaux ont pris la mesure des dégâts par des reconnaissances pédestres (du 9 octobre au 4 décembre). Celles-ci ont révélé que de nombreux itinéraires PDIPR ont été endommagés dans les vallées de la Roya, de la Vésubie, de la Tinée, du Moyen Var et de l’Estéron :
- Plus de 1 100 km de sentiers impactés (dont plus de 400 km en zone coeur du Parc national du Mercantour) ;
- 51 passerelles entièrement ou partiellement détruites (dont 15 en zone coeur) et 11 ponts détériorés (dont 4 en zone coeur).

Parmi les itinéraires touchés figurent notamment :
- De nombreux itinéraires de grande randonnée, comme le GR Grande traversée du Mercantour (notamment en haute Vésubie), le GR 5 sur Utelle et Valdeblore, le GR 52A sur Tende, Valdeblore, Roquebillière, le GR 510 sur Villars-sur-Var, Massoins, La-Tour-sur-Tinée ;
- Des itinéraires valorisés dans les guides Randoxygène : 18 du guide Haut pays, 11 du guide Moyen pays, 12 du guide Trail, 2 étapes du guide GTM, ainsi que des sentiers de petite randonnée participant à la vie du tissu économique local et ouvrant sur des zones touristiques (sentiers d’accès à la vallée des Merveilles, aux refuges de la Madone de Fenestre, de la Cougourde, de Nice…).

Concrètement, les dégâts ont été identifiés au niveau :

- Des ouvrages de franchissement, donc (passerelles, ponts) ;
- Des assises, en raison d’éboulements, de glissements de terrain… ;
- De la signalétique ;
- Et de l’encombrement des sentiers par des arbres renversés.

Pour les résorber, le Département a décidé d’actionner plusieurs leviers :
- Intervention, en régie, des techniciens randonnée et des agents de l’équipe polyvalente du service des randonnées et des activités de pleine nature (tronçonnage, piochage et déblaiement manuel), ainsi que des pionniers de FORCE 06, avec des effectifs renforcés pour ces 2 services (nous y reviendrons) ;
- Travaux commandés dans le cadre du marché de travaux du PDIPR ;
- Travaux particuliers réclamant une solution technique appropriée via une expertise géologique, le lancement de marchés spécifiques…
A ces travaux non négligeables s’ajoutent des contraintes pour la conduite des opérations :
- Difficultés d’accès aux sentiers de haute montagne, en raison de leur enneigement tardif (dans certains secteurs, les travaux ne pourront être réalisés avant le début de la saison estivale) ;
- Exigences techniques selon les secteurs, pour le franchissement des cours d’eau, les rétablissements d’assise, les éventuelles déviations ;
- Délais de montage des dossiers administratifs et d’instruction des procédures préalables aux travaux.

Malgré l’ampleur de la tâche, qui demandera plusieurs années, et malgré les obstacles, le Conseil départemental s’attelle, dès à présent, à reconstruire ces sentiers. Permettre le rétablissement du passage pour les usagers est en effet sa priorité.

Le Département pleinement mobilisé pour restaurer ces itinéraires

Pour honorer au mieux cet engagement, la collectivité peut s’appuyer sur des effectifs renforcés :
- Service randonnées et activités de pleine nature : recrutement de 2 techniciens supplémentaires, passant à 7 techniciens, auxquels s’ajoutent les 4 agents de l’équipe polyvalente de traitement des désordres créée en 2017 ;
- FORCE 06  : recrutement le 1er mars, pour 8 mois, de 14 pionniers affectés à l’entretien des sentiers et plus particulièrement à la remise en état (déblaiement manuel, piochage, épierrage et rétablissement d’assise), en complément des opérations de débroussaillement et de tronçonnage.

Ces 14 pionniers se répartissent dans 6 bases : Breil-sur-Roya (3), Sospel (3), Lantosque (2), Clans (2), Villars-sur-Var (2), Roquesteron (2).
Ce volontarisme du Département au niveau des moyens humains se traduit également au plan budgétaire avec des enveloppes qui viennent compléter le budget « classique ».
Cette année, le Conseil départemental concentre ainsi ses efforts sur :
- Les GR, en particulier Grande traversée du Mercantour et GR 5 ;
- Les grands sentiers touristiques, dont l’accès à la vallée des Merveilles depuis Tende ;
- Les sentiers promus dans les guides Randoxygène ;
- Et les sentiers de proximité d’intérêt local majeur et sentiers valléens reliant les villages.

Le Département a déjà rencontré beaucoup de maires des communes frappées par les intempéries (Belvédère, Breil, Fontan, Isola, La Brigue, La-Tour-sur-Tinée, Marie, Saint-Martin-Vésubie, Saorge, Tende, Utelle, Valdebore et Venanson), en vue de partager l’état des lieux des itinéraires et de convenir ensemble des priorités.
2021 verra la réalisation de l’ensemble des expertises géologiques et des interventions en régie, mais également le diagnostic et l’engagement des travaux de 50 % des ouvrages de franchissement.
Outre les interventions menées par FORCE 06, les premières commandes de travaux ont été lancées ou vont prochainement l’être. D’autres commandes suivront dès cette année.


Le détail des autres opérations (qui interviendront toutes dans l’année)

- Travaux achevés : Sainte-Agnès (reprise de l’assise et restauration du mur de soutènement de Figourne bas).

Travaux commandés :
-  Saint-Martin-Vésubie : déblaiement, remplacement de la passerelle, piochage et reprise de l’assise de l’accès au refuge de la Cougourde depuis le Boréon ;
-  La Brigue  : reprise des murs de soutènement du vallon de Bosélia ;
- Roquebillière : remplacement de la passerelle du GR 52A Espaillart ;
- Breil-sur-Roya : création d’une déviation au niveau du sentier valléen ;
- La-Bollène-Vésubie : pose de ponceau pour rétablir l’assise de l’accès canyon ;
- Sospel : restauration du sentier du pont de Caille.

Commandes prochaines :
- Tende  : restauration du sentier Valaire d’accès vers Mesches depuis Tende, restauration de la passerelle de Mesches, et déblaiement et restauration du sentier d’accès à la vallée des Merveilles ;
- Gilette : réfection des murs de soutènement du sentier de la Madeleine ;
-  Briançonnet : restauration du pont en pierres de la Sagne ;
- Saint-Martin-Vésubie : reprise du soutènement et amélioration de l’assise du sentier du Coulet.


Pour les amoureux de la randonnée (groupe Facebook « Les randonneurs du 06 »), le Département a prévu la mise à jour en temps réel du site Randoxygène pour y apporter des informations sur ces opérations, l’état des sentiers (ouverture / fermeture) et ainsi permettre à chacun d’être éclairé sur la situation.


Au total ce sont 70 agents à pied d’oeuvre pour relever ce défi.

Le Département continuera de parfaire le maillage des sentiers de randonnée et des activités de nature, pour le plus grand plaisir des Maralpins et visiteurs qui, en ces temps de crises, sont impatients de retrouver pleinement les opportunités d’une vie « normale »

Retour sur le lancement des travaux à Utelle

24 km de sentiers ont été impactés, de même que 2 ouvrages majeurs (pont du Cros et passerelle métallique du GR 5). En réponse
- Intervention dès le mois de février de l’équipe polyvalente du service randonnées (piochage et déblaiement du sentier du Brec d’Utelle, évacuation des chablis sur la passerelle métallique du GR 5).
- Restauration du pont du Cros : Travaux débutés pour une durée de 3 semaines ;
- Mis en oeuvre par Eiffage (chef de secteur Mathieu CONIL, chef de chantier Mika MADZIA, chef d’équipe Ricardo DOS REIS BAPTISTA, maçons Jean-Pierre GARCIA et Casimiro DA SILVA CORREIRA, ouvrier Rémy MAES) ;
- Il s’agit de reconstruire l’amorce de la culée rive droite (une partie de l’aile) du pont endommagé par les intempéries ;
- À cette fin, héliportage de près de 40 tonnes de matériels et matériaux ;
 Et restauration de la passerelle métallique :
- Travaux commandés (démarrage prévu en avril) ;
- Il s’agit de remplacer des caillebotis et des sections de main-courante endommagés suite à la chute d’arbres

Photo de Une : Lancement des travaux à Utelle DR Département 06

deconnecte