Les clignotants étant (...)

Les clignotants étant au rouge on passe donc au vert...

Cet article est réservé pendant 15 jours aux abonnés
Tout le monde l’avait vue venir, maintenant elle est là, la vague verte qui a déferlé sur de grandes villes comme Lyon, Bordeaux, et Marseille. Reste à savoir les inévitables conséquences nationales d’un scrutin local, et d’abord l’ampleur du remaniement ministériel annoncé pour entrer dans une nouvelle phase du quinquennat. Cette dernière ligne droite avant 2022 est... sinueuse. Conséquences des gilets jaunes et de la crise économique qui va frapper durement, on prête à Emmanuel Macron la volonté de prendre un virage social, quitte à s’autoriser des libertés avec le désendettement et la maîtrise des comptes qui étaient jusqu’alors la doxa du gouvernement. Plus populaire que le président, ayant incontestablement acquis une "stature" dans la tourmente sanitaire, Édouard Philippe sera t-il celui qui conduira (...)

Abonnez-vous pour moins de 2€ par mois.
Accédez à tous les articles du site et découvrez de nouveaux services.

deconnecte