Actualités

Identification

23 janvier 2012

Nice : des tablettes (...)
profil
François-Xavier Podvin
Les Petites Affiches

Eric Ciotti, le Président du Conseil général des Alpes-Maritimes, a présenté les tablettes tactiles destinées aux élèves non-voyants et malvoyants du collège Port Lympia, vendredi dernier à Nice. Sept tablettes ont été mises à disposition d’élèves scolarisés en classe de sixième.

Les élèves mal-voyants ont eux aussi droit à leurs tablettes numériques. Le Conseil général des Alpes-Maritimes a mis à leur disposition sept tablettes de dernière génération. Spécialement conçues pour les personnes aveugles ou déficientes visuelles, ces petits bijoux de technologie disposent d’une solution intégrée, qui leur permet d’écouter le contenu de leur écran tactile. L’application transforme et traduit les informations en braille et vice versa. Les modèles sont équipés d’un « lecteur d’écran ». « Le lecteur d’écran permet aux élèves de sélectionner les programmes qu’ils souhaitent en tapotant l’écran », explique Christophe Massa, professeur au collège Port Lympia.

Une première en France

« Nous avons décidé de mettre la technologie à disposition de l’enseignement », affirme Eric Ciotti, le Président du Conseil général des Alpes-Maritimes. Ces tablettes apportent aux personnes malvoyantes une meilleure accessibilité à l’écrit et aux savoirs. Cette initiative est la première de ce genre en France. « C’est super, on peut faire des choses qu’on ne pouvait pas faire avant », se réjouit Laurianne, élève déficient visuel. Le logiciel intégré « VoiceOver » permet de rendre audible l’ensemble des actions effectuées sur la tablette. « Ce logiciel, connecté par Bluetooth, permet de traduire automatiquement des informations en braille », explique Claude Garrandes, professeur agrégé de braille. Les élèves peuvent consulter les e-books grâce à ce système. « J’insiste pour que les élèves malvoyants gardent un contact avec l’orthographe et la lecture », raconte le professeur. Aux Etats-Unis et au Canada, l’expérience de ce concept n’a pas été profitable aux élèves. « Ils ont été nombreux à privilégier l’aide vocale au détriment du braille » ce qui a provoqué « un fort taux d’illettrisme et d’analphabétisme chez les personnes souffrant d’un handicap visuel », conclut Claude Garrandes.

© François-Xavier Podvin

Explications du Portfolio photos :

- Yacine et Oséa, élèves de sixième, ont testé ces nouvelles tablettes tactiles.
- Claude Garrandes a précisé les fonctionnalités de la tablette sous l’oeil avisé d’Eric Ciotti, le président du Conseil général.

Les Petites Affiches vous suggèrent

deconnecte