Les Français, de plus (...)

Les Français, de plus en plus végétariens ?

Depuis quelques années déjà, le végétarisme investit de plus en plus les assiettes des Français. Si la génération des plus de cinquante ans est encore récalcitrante à troquer une belle entrecôte contre un Bouddha Bowl protéiné, le végétarisme se démocratise. D’après une étude menée par Opinion Way en juin dernier, près de 60% des Français se sont mis à manger de plus en plus végétarien. Une tendance qui s’est notamment développée avec le premier confinement du printemps dernier.

Végétarisme : de plus en plus populaire

En 2018, le marché de l’alimentation végétarienne et végane augmentait déjà de 24%. Un véritable changement pour les Français, historiquement grands amateurs de viande. Une tendance qui fait suite à diverses révélations d’organismes de santé, d’association de protection des animaux ou simplement d’un déclic à prendre soin de soi et de ce que l’on mange. Autant de facteurs qui petit à petit ont poussé les Français à changer leurs habitudes alimentaires. Une tendance qui s’est accélérée depuis le confinement du printemps dernier, où faire son pain soi-même, bien manger ont été au coeur des occupations des Français. Un renversement des habitudes qui perdure encore aujourd’hui.
Selon une étude menée en 2018 par Diplomeo, le végétarisme était une habitude alimentaire majoritairement présente chez les jeunes de 16 à 25 ans. Il y a deux ans, 11% des presque 4 000 personnes interrogées se revendiquaient végétariennes.
Aujourd’hui, en 2020, près de 60% des français consomment, régulièrement, des repas sans viande ni poisson. 23% d’entre elles disent en consommer plusieurs fois par semaine, et 18% plusieurs fois par mois. Un changement amplifié par l’essor du partage de plats et recettes végétariennes sur les réseaux sociaux.

Phénomène de mode ?

Ce retour en force du légume dans nos assiettes est-il un simple phénomène de mode ou une réelle prise de conscience alimentaire ?
Difficile à dire pour le moment. Malgré la démocratisation manifeste du végétarisme, quelques freins subsistent. Les français, grands gourmands et fins gourmets, ne transigent pas avec la cuisine. 74% d’entre eux estiment qu’il est encore difficile de proposer un repas végétarien lors d’un dîner entre amis ou en famille. D’autre part 67% pointent du doigt le challenge que représente l’adaptation d’un plat traditionnel en recette végétarienne (un boeuf bourguignon au tofu, vous savez faire ?), ou encore le coût élevé de certains ingrédients, ou bien même le manque de saveurs présumé d’un plat végétarien. Autant d’idées reçues difficiles à déloger qui ternissent l’image du végétal en France et empêchent au végétarisme de se démocratiser pleinement.

Plus tout à fait une démarche militante


Il y a encore une dizaine d’années la plupart des végétariens se revendiquait comme tel par principe. Soit par conscience du bien-être animal soit pour sauvegarder l’environnement, ou les deux. Aujourd’hui, le végétarisme n’est plus seulement une question d’engagement et de bonne conscience. Pour 52% des sondés, le végétarisme a surtout à voir avec le goût, la transparence des produits, l’optique de manger de manière saine et équilibrée ou simplement une nouvelle façon de garder la ligne. Bien sûr, diminuer sa consommation de viande ou l’éradiquer de son assiette participe de fait à veiller aux bons soins des animaux et de la planète, mais ce sentiment n’est plus ce qui prédomine dans le choix des français à manger veggie.
Faire du bien à son corps, en particulier en ces temps de troubles et de panique du virus a sûrement jouer un rôle dans la démocratisation du végétarisme !

Nos coups de coeur des restaurants niçois qui proposent le click and collect

On vous a donné faim ? Pas de panique, voici quelques idées de restaurants niçois qui proposent le click and collect ou la livraison à domicile.

Végan Gorilla
Au menu, on retrouve des plats végans, bios, sans gluten, sans lactose, élaborés avec des produits frais et locaux. L’ardoise change toutes les semaines, un plat du jour est proposé quotidiennement pour ne jamais se lasser. Qui a dit que la cuisine végétarienne tournait vite en rond ? Des petits plats à emporter ou en livraison avec l’appli LivreurChic.

Koko Green

Le crédo du restau : se faire plaisir en mangeant sain ! Bien entendu tous les plats sont certifiés végans, sans gluten, bio et faits maison. Là aussi, la carte change chaque semaine, pas le temps de se lasser. Une découverte de pépites gustatives qui raviront les papilles des plus septiques. Commande à passer directement sur le site du restaurant.

La belle Saison
La Belle Saison, c’est un petit resto à la déco soignée qui propose chaque semaine un menu élaboré autour des produits de saison, bio et locaux. Le paradis des papilles, avec une cuisine végétarienne gourmande, chaleureuse et créative.

Visuel de une : illustration DR

deconnecte