Droit

Identification

13 janvier 2020

Droit Infos régionales Chaire Jean Monnet Unice Agenda

Conférence : "L’individualisme, facteur de crise de l’Union européenne ?"

Conférence : "L'individual
profil
proposé par Valérie Noriega
Les Petites Affiches

Dans le cadre de la Chaire Jean Monnet "UE et gestion des crises", Philippe Maddalon, Professeur de droit public à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, prononcera le 27 janvier, à 17 h, une conférence intitulée "L’individualisme, facteur de crise de l’Union européenne ?".

Philippe Maddalon, Professeur de droit public à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne

Juriste, ses recherches portent notamment sur les liens et rapprochements possibles entre les droits de l’homme et le droit économique. Auteur et directeur de plusieurs ouvrages, dont « La notion de marché dans la jurisprudence de la Cour de Justice des Communautés européennes » et « Les utilisations des faits économiques dans le droit de l’Union européenne », il est Directeur adjoint de l’Institut de recherche en droit international et européen de la Sorbonne (IREDIES)

Entrée libre réservation souhaitée : ladie@univ-cotedazur.fr

Anne Millet-Devalle, professeure de droit public et Directrice du LADIE, vient d’obtenir l’une des trois chaires Jean Monnet attribuées en 2019 en France par la Commission européenne.
Chaire Jean Monnet "L’Union européenne et la gestion des crises"
La chaire Jean Monnet attribuée à Anne Millet-Devalle porte sur le thème "L’Union européenne et la gestion des crises", qui vise à appréhender les crises de diverses natures (institutionnelles, humanitaires, financières, sécuritaires...) appelant une réaction de l’Union, qu’elle se produisent à l’extérieur de ses frontières ou en son sein, ou qu’elles concernent l’Union elle-même.

Cette chaire constitue un atout important pour le laboratoire LADIE (qui porte le Centre d’excellence Jean Monnet de l’établissement) et l’Institut du Droit de la Paix et du Développement.

Pourquoi une Chaire Jean Monnet ?

Pour Jean Monnet, l’Europe devait se faire dans les crises et serait la somme des solutions apportées à ces crises.

De fait, la multitude et la gravité de ces crises, internes ou externes à l’Union ou à ses Etats membres -politiques, humanitaires, économiques et financières, environnementales…-, civiles ou militaires, constitue un objet d’étude a priori hétérogène mais permettant à la fois de mettre en évidence l’originalité, et parfois l’exemplarité, des réponses apportées à ces situations par l’Union européenne, et de questionner le sens du projet européen, en mettant en évidence sa justification à l’aune des défis auxquels elle est confrontée, auxquels les Etats membres ne pourraient répondre individuellement. La « crise existentielle » évoquée par le président Juncker trouverait ainsi sa meilleure réponse dans la constitution progressive d’un système régional opérationnel de gestion des crises, donnant à l’UE une forte visibilité internationale -comme cela est déjà le cas en matière de réponse aux catastrophes-, caractérisée par les interactions et synergies entre les dimensions internes et externes, civiles et militaires, de l’action de l’Union.

Les enseignements et recherches (colloque et Summer School) relatifs à cette thématique seront donc à la fois à visée académique et professionnelle. Ils seront destinés à analyser le processus d’intégration européenne dans ces contextes évolutifs, liés à l’actualité (par exemple l’UE et les crises séparatistes) à enrichir la réflexion par une approche principalement juridique mais ouverte à l’interdisciplinarité. Il s’agira également de permettre à des étudiants, en formation initiale ou continue, de s’insérer ou de progresser notamment dans les secteurs humanitaire, économique et financier, civil ou militaire. Outre les cours destinés aux étudiants, des modules d’enseignements seront proposés à des professionnels (journalistes, cadres d’ONG, du secteur bancaire ou des assurances, fonctionnaires) et une Clinique juridique sera créée.

EQUIPE :
Université Côte d’Azur

Pr. Anne Millet-Devalle, directrice du LADIE (titulaire de la chaire)
Pr. Jean-Christophe Martin
Mehdi Mezaguer, MCF
Pr. Antonello Tancredi
Virginie ODDO, ingénieur d’études

Salle 424, Campus Trotabas (Faculté de droit)
Avenue doyen Louis Trotabas, Nice.
Tram ligne 2 arrêt Magnan.
http://unice.fr/idpd/missions-paix-...

deconnecte