Covid : situation inquiét

Covid : situation inquiétante dans les prisons pour Dominique Simmonot

La contrôleure générale des lieux de privation de liberté "demande instamment" au ministre de la Justice "de prévoir des mesures de protection spécifiques" pour les détenus face à l’épidémie de Covid-19. Alors que la situation a été globalement sous contrôle au printemps pendant le premier confinement, Dominique Simmonot tire la sonnette d’alarme dans un courrier adressé place Vendôme.

Elle dénonce les risques encourus par les détenus dans un contexte de « surpopulation carcérale  » puisque la « densité » est passée au niveau national de 110% en juillet dernier à 120% en décembre.
Pour la contrôleure, 72 des 86 maisons d’arrêt sont concernées par la surpopulation, et pour vingt d’entre elles « il y a plus de trois détenus pour deux places  ». Elle enfonce le clou en rappelant que « chaque mois, mille personnes de plus entrent en prison, au mépris de vos instructions  ».

Mme Simmonot a partagé ses derniers chiffres connus sur l’épidémie. Ils sont supérieurs à ceux annoncés par le ministère : pour elle, 235 personnels étaient contaminés ainsi que 134 détenus au 21 janvier. « Une hausse de +165% » depuis le début du mois. Elle recommande donc une stratégie spécifique pour la vaccination au moment où la plus grande contagion du variant anglais fait craindre une explosion de l’épidémie.

Environ 20% des détenus de plus de 75 ans (43 sur 2014) étaient vaccinés à la fin de la semaine dernière, le ministère indiquant que cette tranche d’âge est aussi « prioritaire » lorsqu’elle se trouve derrière les barreaux. "Les détenus sont logés à la même enseigne que tous nos concitoyens et ils sont vaccinés dans les mêmes conditions" a précisé Eric Dupont-Moretti au micro de FranceInfo.
Le sort des 62 673 détenus ne peut qu’interpeller le garde des Sceaux qui, lorsqu’il était avocat, se mobilisait pour obtenir de meilleures conditions de détention. En tout cas le nombre très élevé de prisonniers dément les affirmations de laxisme des tribunaux régulièrement proférées par des politiques adeptes du tout sécuritaire.

Photo de Une : Eric Dupond-Moretti a récemment visité la maison d’arrêt de Saint Maur dans l’Indre où doivent être réalisés des travaux de rénovation énergétique. DR Ministère de la Justice.


deconnecte