Droit

Identification

13 avril 2018

Les Avocats niçois votent
Les Avocats niçois votent la poursuite de leur grève
Jean-Michel Chevalier
Les Petites Affiches

Les Avocats niçois ont décidé de poursuivre leur mouvement de grève lors de l’assemblée générale du Conseil de l’ordre du Barreau réuni après la manifestation de mercredi qui les a fait « cheminer » à travers la ville « en robes noires » avec banderoles, sifflets et fumigènes.

La reconduite du mouvement ne constitue pas une surprise, à en juger par la mobilisation forte des « troupes », par la détermination des Bâtonniers Valentin Cesari et Martine Videau-Gilli qui se trouvent en phase avec le CNB donnant le tempo depuis le début de la contestation.
L’intersyndicale Avocats, Magistrats, Greffiers et des personnels du ministère reste donc en phase, ce qui a pour effet de faire renvoyer à plus tard les procès du civil et du pénal. Les Avocats continuent à refuser systématiquement de plaider. La séance des ventes sur saisie programmée le jeudi n’a pu se dérouler.
Les professions de la Justice s’inquiètent de la réforme préparée par Nicole Belloubet qui aurait pour effet de réorganiser organiquement et territorialement les juridictions. Le TGI de Grasse serait menacé par la « départementalisation » et le Barreau s’est mobilisé autour du Bâtonnier Roland Rodriguez lors d’une manifestation organisée à Cannes. La numérisation qui éloignerait le justiciable du tribunal, et et diverses autres mesures sont d’autant plus contestées qu’elles n’ont pas fait l’objet de concertation préalable.

La troisième journée de mobilisation depuis le début de l’année a réuni cette semaine près de quatre mille personnes à Paris. Tandis que partout en France les Barreaux organisaient des manifestations et rassemblements pour montrer leur détermination à obtenir, sinon le retrait total, du moins des modifications substantielles dans le projet gouvernemental.

deconnecte