« Un Combat capital » (...)

« Un Combat capital » : l’abolition de la peine de mort

Le Centre des monuments nationaux et le ministère de la Justice vont organiser au Panthéon une exposition intitulée « Un Combat capital » à l’occasion du 40ème anniversaire de l’abolition de la peine de mort en France.

« J’ai mené jusqu’à la guillotine un homme qui n’avait jamais tué. Quand je suis sorti de là, je me suis juré que je n’accepterais jamais plus une justice qui tue, et que tous ceux qui encourraient la peine de mort et me demanderaient de les défendre, je le ferais". Robert Badinter.

Portée par le garde des Sceaux Robert Badinter, la loi a été promulguée le 9 octobre 1981. L’exposition offrira un éclairage sur les différentes étapes de l’abolition en France jusqu’aux orientations actuelles vers l’abolition universelle. Après avoir évoqué les moments-clés de l’histoire de la peine de mort en France et les percées abolitionnistes, elle fera une large place aux débats d’opinion et aux procès de Roger Bontems et de Patrick Henry, fondateurs pour le combat de Robert Badinter, figure emblématique de l’abolition. Enfin, elle donnera à voir une représentation du monde qui compte aujourd’hui plus d’une centaine de pays abolitionnistes. 
Photographies, gravures, manuscrits, Unes de presse ou documents d’archives permettront de se représenter un combat intimement lié à l’évolution de la société. Grâce à de nombreux documents audiovisuels, le visiteur pourra aussi appréhender tous les ressorts de cette question. Extraits du discours de Robert Badinter devant l’Assemblée nationale, le 17 septembre 1981, d’entretiens radiophoniques, de débats ou de journaux télévisés, de documentaires ou de magazines, chansons… Toutes ces voix, diffusées ou chuchotées à l’oreille du visiteur, le guideront dans ses découvertes.

L’exposition sera ouverte à la fin de 2022.

(Illustration DR Musée de la Révolution française)
 

Photo de Une DR

deconnecte